« Benno a payé le prix de la guerre en Ukraine et de la Covid 19 », Idrissa Diabira


« Tout ce qu’on vient de parler était la cause des émeutes de la faim en 2008, de la révolution dans les pays arabes en 2012. Je dis que les choses sont reliées et on a souvent tendance à les découper. La Covid 19 comme la crise ukrainienne a fait qu’on a eu des émeutes en Sierra Leone avec des dizaines de morts. On a un peu plus de 250% d’inflation au Zimbabwe. Certains essayent de nous faire croire que ce qui se passe à l’international n’a aucune incidence non seulement sur le vote et sur ce qui se passe », a-t-il déclaré.

Il ajoute : « Benno a payé le prix de tout ça. Parce qu’on a deux Sénégal. Le Sénégal urbain et le Sénégal rural. Dans le Sénégal urbain on a parlé des habitudes alimentaires et d’un certain nombre de ces points-là. Ce sont des incidences certaines sur différentes personnes et sur le vote. Je pense que lorsqu’on entend des populismes en termes de réponse par rapport à des éléments structurants qu’il s’agit d’apporter pour répondre au défi de la souveraineté, entre autres, on se retrouve dans des situations globalement confuses ».

Parlant de la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yaakaar, Idrissa Diabira indique que ce qui est certain c’est que le fait qu’Aminata Touré ait pu conduire leur liste au-delà des mots on entend les autres solliciter le vote féminin.

« Il ne s’agit pas seulement de scander le respect des femmes, c’est la loi que les députés ont voté contre le viol. En tant que femme politique, elle a pu jouer des rôles majeurs. Idem quand elle a été présidente d’institution. Je suis convaincu que là où elle sera, elle donnera le meilleur d’elle-même pour continuer à transformer ce pays », a-t-il martelé.
emedia



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated