Abdoulaye Seydou Sow choisit son candidat…


Quelques jours après le scrutin du 31 juillet 2022, le ministre de l’urbanisme, du logement et de l’hygiène publique se projette déjà vers les échéances présidentielles qui devraient se tenir en 2024. Si l’opposition s’insurge en permanence contre un troisième mandat du président Macky Sall, Abdoulaye Seydou Sow préfère maintenir le suspens. Interpellé par les confrères du journal l’Observateur dans un entretien, le ministre, avec une année et quelques mois, pense que le rêve est toujours permis pour l’opposition.
 
« C’est leur volonté, leur désir. Ils n’ont qu’à continuer de rêver. C’est vrai que le mandat à terme, c’est dans 17 mois, mais à partir de 2024 naîtra un autre mandat »,  a laissé entendre le ministre et maire de Kaffrine qui espère toutefois, que le taux de la coalition Benno, augmente durant les 17 mois de cette mandature en cours. « Nous travaillons à combler rapidement le gap de 3%. Il faut se rappeler que Me Wade entre deux tours, en moins d’un mois, a pu grappiller quelques suffrages qui lui ont fait dépasser plus de 34%. Nous avons un an et six mois pour grappiller 5%. Le Président a toujours eu un meilleur taux que sa coalition. Là, nous avons eu 47%. En 2017, nous n’avions pas la majorité en terme de suffrages valablement exprimés. Nous avions 49% et deux ans après, Macky Sall s’est retrouvé avec 58%. Aujourd’hui, si les tendances se confirment nous pourrons atteindre 53% à une élection présidentielle, si elle s’organise en 2024 », analyse le responsable politique de Kaffrine.
 
Pour la présidentielle de 2024, Abdoulaye Seydou Sow précise, dans cet entretien avec l’Observateur, que son candidat sera celui que choisira la coalition Bby. « Le Président Macky Sall est un citoyen sénégalais qui jouit de tous ses droits civiques et politiques. Le moment venu, quand il dira en toute souveraineté qu’il veut se présenter, le parti et la coalition lui apporteront leur soutien. Et il n’y aura aucun obstacle à cela », confia-t-il au Quotidien du Groupe Futurs Médias en précisant qu’au moment où le président Macky Sall se prononcera sur la question, son opinion sera claire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated