À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements



La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. «J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants», raconte un rescapé. «  »



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated