REPORTAGE – TOUBA / Ballade nocturne sur la scène du crime – Gare Bu Mak et les stigmates de l’horreur, 05 jours après la mort d’Élimane…


Qui a tué Élimane ? Voilà une question qui n’a toujours pas de réponse. Malgré la perspicacité de la police Sénégalaise, l’énigme reste insoluble. Le ou les assassins courent toujours, 05 jours après le drame. Pour prendre la température de ce chaudron de Gare Bu Mak, réputé temple du mal, Dakaractu-Touba a effectué une ballade nocturne l’ayant mené sur la scène du crime.
On aura remarqué, sur place, malgré l’absence des délinquants, les stigmates d’un milieu rudoyé par la barbarie. Ce sang du môme qui a giclé jusque sur les murs, ces armes blanches qui ont peut-être servi à commettre des horreurs, ces boissons alcoolisées qui ont bousillé des dizaines de vies … montrent combien « les tabax » de Gare Bu Mak renferment des secrets horribles les uns plus que les autres. REPORTAGE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated