Relance du chemin de fer : contrairement au Sénégal, le Mali pose les jalons et passe à l'acte.


Relance du chemin de fer : contrairement au Sénégal, le Mali pose les jalons et passe à l'acte.
Depuis sa réélection à la tête du pays et bien avant, le chef de l’État Macky Sall, ne cesse de clamer son ambition de faire revivre le chemin de fer Dakar-Kidira, le tronçon Sénégalais de la grande boucle Dakar-Bamako. Cette volonté réaffirmée, avec la mise en place d’un secrétariat d’État chargé du réseau ferroviaire, tarde cependant à se matérialiser. En effet, depuis le temps qu’on en parle au Sénégal, le train ne siffle toujours pas. Par contre, chez nos voisins Maliens, cette question semble être beaucoup plus prise au sérieuse. 
 
En effet, dans le cadre de la reprise du trafic ferroviaire Bamako-Kayes, le gouvernement Malien informe « que deux locomotives (CC22-05 et CC22-07), effectueront des mouvements sur le trajet Bamako-Neguela, ce vendredi 08 juillet 2022. » Ce sont donc près de 400 km de chemin de fer qui sont prêts à être utilisés. La même note informe toujours, que ces opérations « constituent une phase du processus de relance du trafic ferroviaire national, dont le premier voyage d’essai blanc est prévu pour le mercredi 13 juillet sur l’itinéraire Bamako-Kayes-Bamako. » Voilà qui est bien loin des discours politiques tenus au Sénégal où lon peine à faire revivre le train ne serait-ce que sur l’axe Dakar-Thiès qui fait moins de 100km.


www.dakaractu.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated