pour la première fois depuis le début du conflit, la Russie n’a pas pris de territoire à l’Ukraine le 6 juillet


https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
https://assets-decodeurs.lemonde.fr/redacweb/ukraine-cartes-infographie/derniere-maj-ukraine-avancee-russe.png
30
La situation en carte
Agrandir

Le contexte

Image de couverture : Une femme vend des fruits et légumes sur le marché central de Sloviansk, dans l’est de l’Ukraine, touché par un missile le 6 juillet 2022. MIGUEL MEDINA / AFP

  • Après sa prise dimanche de Lyssytchansk, l’armée russe clame que la quasi-totalité de la province de Louhansk est entre ses mains, ce que les Ukrainiens continuent de nier. « Il y a toujours des combats dans deux villages », a assuré mercredi son gouverneur, Serhi Haïdaï. Les Russes cherchent maintenant à conquérir la deuxième province du Donbass, celle de Donetsk, pour ainsi occuper l’intégralité de ce bassin minier et industriel. Mais il leur faut pour cela prendre Sloviansk et Kramatorsk, ses deux plus grandes cités conservées par les Ukrainiens.
  • A Sloviansk, « l’évacuation est en cours », a déclaré le maire Vadim Liakh. « Il reste en ce moment 23 000 habitants » dans cette ville bombardée quotidiennement, qui en comptait environ 110 000 avant le conflit. Le réseau central d’approvisionnement en eau est détruit depuis un mois et un tiers de la ville se retrouve régulièrement sans électricité. L’armée russe se trouve à une quarantaine de kilomètres. « Il y a en ce moment la plus brutale des confrontations, entre Sloviansk et Bakhmout », a résumé dans son adresse du soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky.
  • Les autorités séparatistes de la République populaire de Donetsk ont annoncé mercredi soir sur Telegram que deux enfants ont été tués et trois autres blessés, ainsi que trois adultes, par des bombardements ukrainiens qui ont visé Makeïevka.
  • Les Russes bombardent toujours la région de Mykolaïv, au Sud, des frappes qui ont provoqué la mort d’au moins deux personnes mardi et mercredi, dénoncent les autorités ukrainiennes.
  • La Lituanie a annoncé mercredi qu’elle s’apprêtait à envoyer à l’Ukraine un drone turc, après une collecte de 5,9 millions d’euros pour son achat et une mobilisation populaire.
  • L’ex-président russe Dmitri Medvedev a évoqué mercredi le recours à l’arme nucléaire, pour mieux exclure toute éventualité de sanctions contre Moscou par la justice internationale, à l’heure où la Cour pénale internationale enquête sur des crimes de guerre présumés commis en Ukraine. « L’idée même de châtier un pays qui a le plus grand arsenal nucléaire du monde est absurde en soi. Et cela crée potentiellement une menace pour l’existence de l’humanité », a écrit sur son compte Telegram l’actuel vice-président du Conseil de sécurité russe.

Retrouvez notre direct d’hier ici.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated