Discours de Sonko sur Macky Sall et les Casamançais: Édouard Latouf recadre le leader de Pastef



Voilà, ce prétentieux de Ousmane Sonko vient de lâcher le morceau. Il vient de faire tomber son masque. Nul ne pourra plus douter jamais douter que le dessein obscur et obscurantiste de Sonko est de déstabiliser notre pays avec naturellement la complicité de forces étrangères

Discours de Sonko sur Macky Sall et les Casamançais: Édouard Latouf recadre le leader de Pastef
Aucun démocrate ne peut et ne doit tolérer les récents propos d’une extrême gravité de l’homme politique le plus arrogant et le plus irresponsable du monde . Affirmer sans sourciller que le Président Macky Sall nourrit une haine contre les casamancais et les Diolas relève d’un gros mensonge.

C’est totalement faux que d’avancer de tels propos qui ne peut que sortir de la bouche d’un éternel révolté qui ment toutes les cinq secondes . Pour sa propre gouverne et pour celle de l’opinion, au nom de la restauration de la vérité historique, il est utile de rappeler que cette crise casamançaise n’est pas intervenue sous le magistère du Président Macky Sall. Sonko ne doit pas sans doute ignorer que ceux qui appartiennent désormais à son camp et qui lui déroulent le tapis rouge avaient déclaré dans un passé pas très lointain qu’ils étaient de taille à régler en cent jours.

Ils ont montré toute leur incapacité à honorer cet engagement. Tout le monde sait les efforts incommensurables déployés par le Président Macky Sall afin que l’on parvienne à une paix définitive. Les propos ethnicistes de Ousmane Sonko représentent une agression grave de la démocratie et de l’état de droit. Aucun opposant n’a jamais fait de la crise casamançaise un ascenseur pour accéder à la tête de l’état. De Robert Sagna à Landing Sané en passant par Marcel Bassene, Landing Savané et Abdoulaye Baldé , nous n’avons jamais constaté une volonté de leur part de mettre le feu aux poudres. La posture fractionniste et ethniciste adoptée par Ousmane Sonko depuis qu’il est apparu tristement dans l’espace public fait peur.

Face à la gravité de ses propos qui représentent une offense gravissime au Président de la République, le Procureur de la République doit s’auto-saisir diligemment. Ousmane Sonko n’est pas candidat, il ne figure sur aucune liste et conséquemment ne bénéficie d’aucune immunité. Je viens de comprendre maintenant le sens , la signification réelle et la portée de la sortie médiatique musclée du Directeur général de la Lonase Lat Diop. Il a parfaitement raison. Ousmane Sonko est un danger public qu’il faut combattre par tous les moyens.

Mounirou Mbengue (Thiès)






Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated