Air Sénégal, une compagnie à scandales et à problèmes


Air Sénégal SA est toujours poursuivie par ses tares congénitales. Cette compagnie nationale Sénégalaise créée en avril 2016 avait peiné à déployer ses ailes à cause de dysfonctionnements en interne. Aujourd’hui malgré les efforts du président de la République pour renforcer et redorer le pavillon national, cette gestion hasardeuse, népotique et clientéliste la plombe toujours
 
Les perturbations font partie du lot quotidien de la compagne Air Sénégal SA. Les passagers s’attendent plus à des ennuis qu’à des vols réguliers, en temps et en heure. Ceux qui doivent voyager à bord surtout en cette veille de Tabaski sont dans une inquiétude, une incertitude. Des familles sont même averties. 
 
De Janvier à juillet 2022, plus d’une dizaine de perturbations sont notées sur toutes ses lignes. Les plus saillantes sont liées aux vols à destination de Milan, de Barcelone, de Cotonou-Douala-Libreville du 2 janvier dernier. Quelques jours après, notamment après le sacre des «Lions» du Sénégal à la Coupe d’Afrique Nations 2021 au Cameroun, des supporters et familles des joueurs et du staff avaient été laissés à quai. L’équipe du Directeur général, Ibrahima Kane s’était ainsi livrée à des conjectures, des justifications tirées par les cheveux. Tout récemment, en début juillet les passagers ont encore souffert à l’aéroport Roissy Charles De Gaulle. L’appareil a été cloué au sol parce qu’endommagé par des erreurs dans les opérations de manutention. Les passagers avaient été abandonnés à leur sort. Beaucoup ont crié leur désarroi dans les médias. Les conséquences de ces perturbations sur ce vol d’Air Sénégal ont été désastreuses pour certaines personnes de nationalité sénégalaise et française.

Des plaintes et procédures judiciaires contre Air Sénégal

 
Ce management tatillon et jugé désastreux par beaucoup de professionnels de l’aviation civile est à l’origine de beaucoup de plaintes et procédures judiciaires. La compagnie Sénégalaise a été assignée devant le tribunal de Bobigny (département Seine-Saint-Denis, banlieue parisienne) par le cabinet d’avocat français PITCHER.  AIR SENEGAL devait comparaitre le vendredi 17 juin dernier afin de répondre à une kyrielle de griefs de la part de ses clients surtout pendant la période des vagues 1 et 2 de la pandémie Covid-19. Air Sénégal est accusée «de non-respect des textes internationaux relatifs aux remboursements des passagers, suite à l’annulation de ses vols pendant la crise sanitaire du Covid 19». 

Plus de 250 valises en souffrance

A côté de ces nombreux retards sur les vols (toutes destinations confondues), les pertes de bagages sont aussi dénoncées. «Plus de 250 valises de nos parents Guinéens restent bloquées plus de 96h dans les entrepôts de l’aéroport : c’est inacceptable ! Des bagages qui se perdent régulièrement. Un manque de communication et de transparence sur les multitudes de retard», a réprimandé un passager qui a requis l’anonymat. Ils s’insurgent aussi contre «des prix excessifs, un manque d’informations, retards sur les vols, pertes de bagages». Des errements qui font que les passagers font de Air Sénégal un dernier recours. Son image est si écornée que cette compagnie a fini de craqueler la belle vitrine du Sénégal à travers le monde. 
 
Ces grognes répétitives et récurrentes des passagers ne laissent pas le chef de l’Etat Sénégalais indifférent. «Le respect des règles de performance du transport aérien, que sont la sécurité, la sûreté, la rigueur dans l’organisation, la ponctualité des vols, la qualité du service et la communication, doivent rester de mise dans votre action au quotidien», a rappelé Macky Sall au Directeur général de Air Sénégal lors de la cérémonie de réception du nouvel avion Airbus A220-300 d’Air Sénégal.

L’assistante du DG ou caissière occulte?

Ces manquements trouvent leur justification dans le management de la boite. Selon des indiscrétions des membres de ce top management, «des pratiques malsaines sont notées dans le recrutement et la distribution des quotas de billets aux membres du personnel. Une assistante du Directeur général qui s’occupe des finances alors qu’il y a une direction financière et comptable».
 
Une autre autorité jointe par PressAfrik a pointé du doigt les prêts accordés à certains membres du personnel dans des conditions ténébreuses. Les montants varient de 10, à 20 jusqu’à 30 voire même 40 millions de francs CFA au moment où la boite n’a pas une santé financière reluisante et vit des perfusions de l’Etat. 
 
Le guet effectué devant la direction générale de Air Sénégal aux Almadies permet de constater une valse indigne d’une administration régulière et qui se veut performante. L’arrivée des travailleurs démarre à partir de 9h 30. Très souvent l’entrée n’a rien à envier à un marché à cause du désordre. 

« Air Sénégal sous de gros nuages avec un directeur banquier sans projet de marketing », selon un expert

 
La nomination d’Ibrahima Kane ​à la base banquier, affecte la compagnie aérienne. « Il est censé gérer une banque et non une compagnie aérienne qui nécessite des compétences dans l’aviation », martèle Massouran Sourrang, expert juridique et sûreté en aviation civile. A croire notre interlocuteur,  un problème de profil se pose.
 
A cela s’ajoute la crise covid-19 où il y a eu une chute des exploitations de vols. L’expert de souligner: « les avions étaient à l’arrêt. Le transport aérien en terme financier avait évalué, une perte de 84,3 milliards $ en 2020, pour une marge bénéficiaire nette de -20,1 %. Les revenus ont chuté de 50 % pour s’établir à 419 milliards $, contre 838 milliards $ en 2019.  Une épreuve qui risque de mettre du plomb dans l’aile de cette compagnie aérienne sénégalaise. Surtout que le D.G  Ibrahima Kane ne dispose pas de projet marketing dans l’exploitation des vols commerciaux ». 

M. Sourang insiste sur le manque de vision. « Je vous dis que le Sénégal est resté quasi absent dans la proposition de projet marketing dans l’exploitation de ses vols commerciaux afin d’assurer une bonne reprise », précise-t-il. Et pourtant, argumente M. Sourang, « la reprise suppose des frais comme la maintenance entre autres dépenses. Donc attendons qu’ Air Sénégal sombre». 
 
Pour ce qui est des couacs quotidiens de la compagnie,  l’expert en aviation civile se demande si vraiment Air Sénégal est au courant des complaintes. Parce que dit-il, « le service communicationnel de Air Sénégal ne fait rien pour soulager les passagers.»
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated