“Il n’est pas bien en ce moment”


Single Post
Emmanuel Macron epuisé

Selon les médias français Gala et Le Monde, Emmanuel Macron est “physiquement et psychologiquement épuisé”. Le président français serait atteint par son échec de majorité absolue à l’Assemblée et fatigué par la politique internationale.

La coalition gouvernementale du président français a subi une défaite électorale majeure lors des élections législatives du 12 et 19 juin. Depuis, Emmanuel Macron est “étourdi”, “absent” et “indécis”, au point que les membres de sa famille s’inquiètent.

“Nous sommes tous fatigués”, aurait-il confié à ses proches. Une indication de son état d’esprit personnel, selon Le Monde.  “Il n’est pas bien en ce moment, il a plus de questions que de réponses”, confie également un proche du président à Gala. 

En effet, le résultat de ces élections ne semble pas encore avoir été digéré. Sur les 577 sièges de l’Assemblée, la formation d’Emmanuel Macron n’en dispose plus que de 246, soit environ 100 de moins qu’avant les élections, ce qui ne permet plus d’avoir la majorité absolue. Il faudra donc faire des compromis ou trouver des alliances. 

De plus, le président français entame son second mandat sans réelle vision claire, il paraît indécis. Il est accaparé par ses obligations internationales, notamment la guerre en Ukraine et la présidence du Conseil de l’Union européenne.

“Jeu de chaises musicales”

Deux semaines après les élections législatives, le président français a été contraint de remanier légèrement son gouvernement, ce qui lui a valu d’être accusé de jouer au “jeu des chaises musicales” par l’opposition.

L’un des nouveaux membres du gouvernement est le médecin François Braun, devenu ministre de la Santé. Sa prédécesseuse, Brigitte Bourguignon, a quitté son poste après une défaite électorale. Il en est de même pour la ministre de la Transition écologique, Amélie de Montchalin, remplacée par Christophe Béchu.

Le département des affaires européennes sera entre les mains de la “nouvelle venue” Laurence Boone, qui succède à Clément Beaune qui devient ministre des Transports. Un autre nouveau ministre est Jean-François Carenco sera chargé des territoires d’outre-mer. Son prédécesseur, Yaël Braun-Pivet, est la nouvelle présidente du Parlement.

Le responsable de la Croix-Rouge française, Jean-Christophe Combe, devient ministre des Solidarités. Il a succédé à Damien Abad, accusé d’agression sexuelle. Ce dernier conteste farouchement l’accusation, mais cette dernière aura eu raison de sa place. Le nouveau venu, Jean-Noël Barrot, deviendra ministre spécial chargé de la numérisation et des télécommunications, un nouveau poste au sein du cabinet. 

Auteur: 7sur7.be – 7sur7.be

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated