Rave party de Redon: un mutilé, une nuit d’horreur, les fautes du ministère de l’intérieur, et la justice qui enterre



Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated