Augmentation des salaires, subvention à l’énergie, sécurité, denrées : Les principales catégories de dépenses de la loi de finance rectificative 2022


La loi de finances rectificative au titre de l’année 2022 elle est articulée autour de quatre catégories de dépenses. L’information est donnée par le ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo. Il s’exprimait le vendredi 20 mai 2022 lors du vote de la Lfr.

Augmentation des salaires, subvention à l’énergie, sécurité, denrées : Les principales catégories de dépenses de la loi de finance rectificative 2022

«Il s’agit des salaires qui vont augmenter de 120 milliards F CFA, pour cette année. Il y a aussi la subvention à l’énergie, pour un montant de 150 milliards FCFA qui viendra s’ajouter aux 150 milliards déjà prévus, soit au total 300 milliards FCFA pour la subvention à l’énergie. Par ailleurs, un montant de 73,5 milliards F CFA est dédié aux questions de sécurité et un montant de 157 milliards F CFA en soutien au prix des denrées de première nécessité », a précisé M. Diallo.
 
 
En ce qui concerne les dépenses, Abdoulaye Daouda Diallo a indiqué que l’une des mesures phares prises porte sur les subventions à l’énergie qui ont été révisées et budgétisées à hauteur de 300 milliards F CFA, soit une hausse de 150 milliards F CFA, dans le présent projet de Lfr, en vue de faire face à la flambée observée sur les prix de l’énergie.
 
«En outre, des crédits budgétaires de l’ordre de 100 milliards F CFA, pour cette présente année, sont programmés afin de prendre en charge les engagements de l’État vis-à-vis des partenaires sociaux de l’éducation et de la santé et la revalorisation des salaires du personnel des forces de défense et de sécurité », explique le patron des Finances.
Il a aussi révélé que le présent projet de Lfr accorde une place importante au renforcement des moyens des forces de défense et de sécurité, à travers l’acquisition de matériels, d’équipements de protection et de sécurisation routière ainsi que la construction de centres de formation et d’intervention.
Au total, il dira que, dans le cadre du présent projet de LFR, les dépenses budgétaires nouvelles atteindront un montant de 343,5 milliards FCFA.
 
Le Ministre a, par ailleurs, informé que, conformément aux instructions du président de la République, les ressources sont destinées également à prendre en charge des dépenses prioritaires tels que : la poursuite des travaux du Projet de développement inclusif et durable de l’agro-business au Sénégal (Pdidas), la prise en charge des impactés de la gare de Petersen par le projet Brt, la mise en œuvre des projets de dessalement de l’eau de mer et de KMS3, le financement complémentaire du Fera, le financement complémentaire pour l’organisation des élections, la prise en charge du financement des espaces services dans le cadre du programme emploi des jeunes, l’achèvement des travaux des universités Amadou Moctar Mbow, Assane Seck de Ziguinchor et El Hadj Ibrahima Niasse du Sine Saloum, le complément de financement du fonctionnement des universités et des œuvres universitaires, le renforcement des moyens de collecte et de gestion des ordures ménagères, la poursuite du projet d’assainissement de Touba ainsi que le Programme d’urgence de modernisation des axes frontaliers (Puma).
 
Abdoulaye Daouda Diallo relèvera que le présent projet de loi de finances rectificative pour l’année 2022 est arrêté à la somme de 5 556,7 milliards F CFA.
 
Selon lui, comparativement à la Loi de finances initiale de 2022 qui était arrêtée à 5 199 milliards F CFA, cette Lfr enregistre une hausse de 357,7 milliards F CFA en valeur absolue et de 6,9% en valeur relative.
Adou FAYE

Source : https://www.lejecos.com/Augmentation-des-salaires-…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated