plus de 260 soldats ukrainiens évacués de l’usine Azovstal de Marioupol


Plus de 260 combattants ukrainiens évacués de l’usine Azovstal de Marioupol

Les autorités ukrainiennes ont fait savoir, ce soir, que plus de 260 combattants ukrainiens, qui étaient retranchés depuis des semaines dans l’usine métallurgique Azovstal à Marioupol, ont été évacués.

Dans un message posté aujourd’hui, le régiment Azov, qui assure la défense de ce site, semblait annoncer ce mouvement de départ de l’aciérie

« Afin de sauver des vies, l’ensemble de la garnison de Marioupol a exécuté l’ordre approuvé par le commandement militaire et espère le soutien du peuple ukrainien », était-il écrit dans un message publié sur les réseaux sociaux. « Pendant 82 jours, les défenseurs de Marioupol ont exécuté les ordres malgré les difficultés, ont fait reculer les forces écrasantes de l’ennemi et ont permis à l’armée ukrainienne de se regrouper, de former davantage de personnel et de recevoir un grand nombre d’armes des pays partenaires », ajoutait le communiqué, sans précision sur la teneur des ordres reçus.

Ces messages sont diffusés quelques heures après l’annonce par la Russie d’une trêve à Azovstal afin d’évacuer les blessés ukrainiens. Le ministère russe de la défense a d’ailleurs, de son côté, déclaré que l’évacuation des forces ukrainiennes blessées de l’aciérie avait commencé. Le média russe RT a montré une vidéo d’une dizaine de bus quittant l’usine.

L’agence Reuters rapporte, elle, que des soldats ukrainiens de l’usine sont déjà arrivés dans la ville de Novoazovsk sous contrôle russe.

Selon les autorités ukrainiennes, quelque 1 000 soldats dont 600 blessés étaient encore reclus dans l’usine après l’évacuation de femmes, enfants et personnes âgées fin avril, grâce à une opération coordonnée par les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated