Les ferrailleurs du Sénégal menacent de traduire Clédor Sène en justice


Les ferrailleurs, brocanteurs et recycleurs du Sénégal sont très remontés contre Clédor Sène qui les aurait taxés de receleurs, suite au vol de câbles sur le tracé du Ter. Des «propos malsains» que les professionnels du secteur ont fermement condamné tout en menaçant de le traduire devant les tribunaux s’il ne retire ses propos.

«La semaine dernière, il y a eu un cas de vol au niveau du TER. Les ferrailleurs, comme tout autre citoyen, condamnent cet acte. Mais lors d’une émission à la télévision, M. Clédor Sène a eu à tenir des propos malsains envers les ferrailleurs. Il nous a taxés de receleurs. Nous n’avons pas besoin d’acheter des objets volés pour nous nourrir et nourrir nos familles», a déploré, samedi dernier, Assane Bissichi, président de la Fédération des ferrailleurs, brocanteurs et recycleurs du Sénégal.

D’après Le Quotidien qui donne l’information dans sa livraison de ce lundi, les propos ont été proférés, selon M. Bissichi, lors de l’émission Walf Grand place diffusée sur la chaîne de télévision privée Walfadjri. Au-delà même de l’indignation matérialisée par la tenue du point de presse à leur siège, à Diamniadio, pour se faire entendre de l’opinion, la fédération compte poursuivre le combat.

«Nous allons lui envoyer un huissier pour lui servir une sommation interpellative et s’il persiste dans ses propos, nous allons lui servir une citation directe parce que nous ne sommes pas là pour être la poubelle de tout le monde», a indiqué Bissichi. «Nous sommes des ferrailleurs et ça, tout le monde le sait dans ce pays. Mais Clédor Sène, nous ne connaissons pas son emploi bien qu’on le voit tout le temps sur les plateaux», a soutenu le président de la fédération. Ce dernier assure que leur secteur a beaucoup évolué durant les deux dernières années. Lire la suite en cliquant ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated