Uncategorized

Philippe Juvin, médecin et élu Les Républicains, dans la course à la candidature à droite


Philippe Juvin arrive à la rencontre des Républicains (LR) en vue de préparer l’élection présidentielle de 2022, à Paris, le 20 juillet 2021.

Le maire Les Républicains (LR) de La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine), Philippe Juvin, a annoncé sa candidature à l’Elysée en vue de la future primaire à droite, dans un entretien publié lundi 26 juillet sur le site Internet du Figaro. « En cinq ans, Emmanuel Macron a dressé les Français les uns contre les autres. La communication a remplacé la recherche de solutions. (…) Des solutions de bon sens existent. Je les défendrai dans une primaire de la droite et du centre », y affirme l’ancien eurodéputé.

Agé de 57 ans, le chef des urgences de l’hôpital européen Georges-Pompidou, à Paris, a acquis une certaine renommée médiatique à la faveur de ses nombreuses interventions pour commenter la pandémie de Covid-19.

Se présentant comme le « candidat des services publics », M. Juvin propose d’engager trois chantiers s’il est élu : « une baisse d’impôts massive, un plan d’égalité des territoires – pour un euro versé aux villes, il faut un euro pour les campagnes – et le transfert de nouveaux pouvoirs aux collectivités locales, notamment en matière de santé et de sécurité. »

Article réservé à nos abonnés Lire aussi A droite, l’été chargé des prétendants à la présidentielle

« Connecté à la réalité »

Dans son interview au Figaro, M. Juvin prend soin de ne pas froisser les deux poids lourds à droite qui ont d’ores et déjà déclaré leur candidature : le patron des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, et son homologue en Ile-de-France, Valérie Pécresse (Libres !), qui a officialisé sa candidature le 22 juillet.

Il a rendu hommage au premier en tant qu’ancien ministre de la santé et a salué le travail de la seconde lorsqu’elle était à la tête de l’enseignement supérieur sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Il revendique pour sa part, en tant qu’« élu et médecin, [être] connecté à la réalité ».

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Candidate en 2022, Valérie Pécresse n’a « pas peur de la primaire » à droite

Philippe Juvin faisait partie des cinq candidats potentiels de la droite à l’élection présidentielle (aux côtés de Michel Barnier, Valérie Pécresse, Bruno Retailleau et Laurent Wauquiez) qui se sont réunis le 20 juillet à Paris pour se mettre d’accord autour d’une « candidature unique », alors que Xavier Bertrand, absent de cette rencontre, refuse à ce stade de participer à une primaire. Le parti a fixé le 25 septembre comme date butoir pour que les candidats putatifs s’entendent.

Après Mme Pécresse, Philippe Juvin est le deuxième participant à cette réunion à dévoiler ses ambitions, seulement six jours après que cette dernière s’est tenue.

Lire l’interview : Bruno Retailleau : « A la rentrée, la primaire à droite sera un processus irréversible »

Le Monde avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.