Uncategorized

Le Pasteur de l’église de Grand Yoff, Victor Étienne Wadiké et ses deux co-accusés risquent 10 ans de réclusion criminelle.


Les Pasteurs Victor Étienne Wadiké, Joseph Jodifor Adouké, à l’église protestante de Saint-Paul de Grand Yoff et Babacar Wane, courtier immobilier, domicilié aux Hlm Grand Yoff ont été jugés ce mardi 15 juin par la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar(Tgi). Les accusés sont poursuivis pour association de malfaiteurs, trafic intérieur de drogue, détention et usage en vue de la consommation personnelle. L’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 06 juillet prochain.
 
 
C’est suite à une dénonciation anonyme de trafic de drogue à l’église Saint-Paul, que les enquêteurs ont pu mettre sur la main les accusés. Pour se faire, ils avaient commandé 300 g de cocaïne pour un montant de 3 millions de francs Cfa auprès de l’accusé Babacar Wane.
 
 
Interrogé sur les faits, l’accusé Babacar Wane a commencé par nier les faits qui lui sont reprochés. Courtier immobilier de son état, il explique : « Je n’ai jamais été pris pour la vente de 300 g de cocaïne. J’ai appelé une seule fois le pasteur, mais c’était pour lui montrer un appartement à la Sicap. Ce n’est pas possible, ce sont des mensonges de la part des policiers. Les policiers ont frappé à ma porte vers minuit moins vingt-cinq, je croyais qu’ils étaient des bandits. Ils m’ont montré un échantillon de 25 g et ils n’ont rien trouvé chez moi. Ils ont trouvé que des passeports des étrangers pour les contrats de location. Je n’ai aucune relation avec le pasteur Victor, il était venu dans nos bureaux pour un logement », se dédouane-t-il.
 
 
Quant à l’accusé Joseph Jodifor Adouké domicilié à Scat Urbam, ressortissant nigérian avait déclaré à l’enquête préliminaire avoir appelé le Pasteur Victor Etienne Wadiké aux environs de 20 heures, pour faire la commande de 2,5 g de cocaïne. Surpris sur les lieux d’échange, ils ont été interpellés tous les deux à la sortie de l’église Saint-Paul de Grand Yoff. Et lors de leur interrogatoire à la police, il avait déclaré qu’il fumait de la cocaïne depuis 2017 et que le pasteur était son seul fournisseur. Une déclaration, que l’accusé a catégoriquement nié la barre de la Chambre criminelle. « Je n’ai jamais été entendu à la police », a nié Joseph Jodifor Adouké condamné à deux ans de prison pour les mêmes faits avant de bénéficier de grâce présidentielle en décembre 2018.
 
 
Age de 43 ans, domicilié à la cité Sonatel, le Pasteur Victor Etienne Wadiké a soutenu n’avoir jamais traité des histoires de drogue. « Je n’ai jamais traité de question de drogue, ni communiqué avec quelqu’un, nous n’avons pas été arrêtés au même moment, j’ai été arrêté à la sortie de l’église », s’est défendu le Pasteur.
 
 
Prenant la parole, l’avocat général a fait savoir qu’il n’y a pas de doute sur le trafic de drogue exercé par les accusés. Sur ce, il requiert 1 an de prison ferme contre Joseph Jodifor Adouké pour détention et usage et 10 ans de réclusion criminelle à l’encontre du Pasteur Victor Étienne Wadiké et le courtier Babacar Wane. La défense a plaidé à titre principal l’acquittement pure et simple et à titre subsidiaire l’acquittement au bénéfice du doute
 
 
Finalement, l’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 06 juillet prochain.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.