Politique Télévision

Les IA de Dakar affichent le bilan 2020 et listent des recommandations pour cette année.


En réponse au programme d’Amélioration de la Qualité, de l’Équité et de la Transparence du secteur de l’Éducation et de la Formation (PAQUET-EF), les trois Inspections d’Académie de Dakar se sont réunies ce matin pour mettre en lumière le bilan des activités dans le cadre de l’Education réalisées en 2020 et présenter les actions phares pour l’année 2021. 

Avec le PAQUET-EF qui est actualisé comme étant le cadre d’opérationnalisation de la nouvelle politique éducative et dont la première phase s’achève en 2022, les notions de décentralisation et de déconcentration deviennent plus effectives.

Dans le secteur de l’Éducation, d’après les différentes IA de Dakar, il faudra instaurer un cadre de dialogue politique, technique et social entre les acteurs et une gouvernance participative, notamment avec les collectivités territoriales qui ont une grande part à jouer dans ce secteur. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la revue annuelle sur les résultats de l’Éducation en 2020 a été retenue pour matérialiser le principe de gestion concertée et de reddition des comptes dans un contexte multi-acteurs et de la  pandémie de Covid-19, mais surtout une exigence de performance, de transparence dans la gestion des activités qui interpellent le secteur de l’Éducation.

À travers l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de l’apprentissage, l’accès équitable pour tous à un système éducatif pérenne et la transparence dans la gouvernance des ressources allouées à l’Éducation, la revue annuelle PAQUET-EF des IA de Dakar liste quelques perspectives pour 2021. En effet, partant du rapport de 2020 de la région de Dakar, une évolution globalement positive des indicateurs de performance est notable. Toutefois, dans un contexte de crise sanitaire, les défis persistent.

En effet, il y’a des recommandations qui ont été faites en 2019 et qui reviennent cette année, notamment pour le recrutement des enseignants, formateurs et aussi des inspecteurs. Par ailleurs, comme le souligne l’inspecteur d’Académie de Dakar, Mme Khadidiatou Diallo, il y’a une forte demande d’orientation dans les régions telles que Dakar et Thiès. Ainsi, dans le cadre des infrastructures, il faudra, pour jouer positivement sur cet aspect, revoir une bonne territorialisation des politiques destinées à l’éducation et à l’apprentissage.

Il faut rappeler que la revue a également estimé que les collectivités territoriales ont beaucoup participé au financement des écoles. Cependant, il faut plus d’accès des acteurs de l’éducation, aux différents financements que les mairies déploient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.