Très brève histoire de Jésus, cet inconnu


Statuette de l’Enfant Jésus dans une scène de la Nativité. Chicani, près de La Paz, Bolivie, décembre 2020.

Ce n’est pas le moindre des paradoxes : si Jésus a – sans doute involontairement – changé la face du monde, son message ayant donné naissance à une religion dont la vocation est « universelle » (tel est le sens du mot « catholique »), l’histoire de sa vie nous est très largement inconnue. Les Evangiles canoniques sont silencieux sur la période allant… de son enfance jusqu’à l’âge auquel il débuta sa prédication publique, environ deux ans avant sa mort. Ces trente et quelques années, l’évangéliste Luc les résume de la manière suivante : « L’enfant grandissait, se fortifiait et se remplissait de sagesse » (2, 40). Voilà qui est pour le moins laconique…

Les sources extérieures au christianisme (des auteurs classiques tels Tacite ou Suétone aux écrits juifs), si elles mentionnent bel et bien Jésus, ne livrent guère d’informations sur sa biographie. Et l’archéologie est, pour sa part, muette : pour les époques aussi anciennes, les vestiges apportent des témoignages sur les grands de ce monde, et non sur les anonymes – ce que le prophète de Galilée était alors.

Pas né l’année zéro des astronomes

Que sait-on donc, au juste, de la vie de Jésus ? Commençons par briser une idée reçue : Jésus n’est pas né « l’année zéro » des astronomes, contrairement à ce que le moine Denys le Petit, au VIe siècle, avait déduit de ses calculs. C’est plutôt entre l’an 7 et l’an 4 avant notre ère (probablement en 6) qu’une certaine Marie donne naissance à un nourrisson prénommé Yeshoua, « Dieu sauve », en hébreu.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment Marie la juive, mère de Jésus, est devenue la Vierge qui enfanta Dieu

De même, il n’est vraisemblablement pas venu au monde un 25 décembre, jour symbolique du solstice d’hiver et prélude au retour du printemps. Et finalement, Jésus ne serait pas mort en 33, mais quelques années plus tôt – vraisemblablement le 7 avril 30, à l’âge de 36 ans.

Un doute subsiste sur le lieu de cet enfantement. D’après les évangélistes Matthieu et Luc, l’enfant n’est pas né à Nazareth, la ville de ses parents, mais à Bethléem – cité du roi David dont le règne, au Xe siècle avant notre ère, est fantasmé comme un âge d’or pour Israël. Un procédé classique, visant sans doute à idéaliser la biographie du fondateur du christianisme.

Jésus est plus certainement né à Nazareth, en Galilée. C’est en tout cas là qu’il passe toute son enfance et sa jeunesse – d’où, sans doute, le surnom de « Nazaréen » qui lui est donné. Conformément à la Loi juive, Jésus est circoncis huit jours après sa naissance. L’enfant aurait manifesté très tôt le désir de fréquenter le Temple de Jérusalem, comme en témoigne l’épisode de « Jésus parmi les docteurs » (Luc 2, 41-50).

Il vous reste 61.05% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated