Après la démission de Michèle Rubirola: «C’est un rêve qui s’écroule!»



La maire de Marseille, écologiste au profil atypique, laisse son poste à son numéro 2, un apparatchik socialiste. Dans une gauche qui se pique de renouveler les pratiques politiques, on craint des répercussions bien au-delà des Bouches-du-Rhône.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated