Internationnal Religion

Les recommandations de Serigne Khadim Gaydel Lô – YerimPost


L’Aïd el Kabir communément appelé Tabaski a été célébré ce 31 juillet 2020 par la communauté islamique au Sénégal et partout dans le monde.

A Touba Bakhdad, comme à l’accoutumé, la prière de l’aïd a été effectué sur l’esplanade de la mosquée sous la direction de l’Imam Abdoulahi Thiam en présence de Serigne Khadim Gaydel Lô Borom Ndame qui s’est par ailleurs adressé aux croyants par le biais de l’imam après la prière et le khoutba.

Ainsi Serigne Khadim Lô, à travers des propos rapportés par l’imam Abdoulahi Thiam, recommande le silence et l’abstinence concernant tout ce qui est futile en plus de la satisfaction de ce qu’on a. Il y ajoute :

« Ce monde est appelé à disparaitre. Force est de constater le nombre important d’individus qui ont perdu la vie cette année. Il faut bien y réfléchir car le Seigneur avait averti dans le Saint Coran que les gens préfèrent fuir la mort mais ils ne savent pas qu’ils vont inévitablement à sa rencontre et ils auront à rendre des comptes dans l’au-delà. Tant qu’il y a la vie, les problèmes que l’on rencontre au quotidien ne cesseront de nous impacter, donc prenons garde et veillons à ce que ces péripéties ne soient pas pour nous un obstacle dans la voie qui mène à Dieu ; ceci sachant que la mort est toujours une surprise et il nous trouve toujours avec des ambitions et projets qui n’ont pu être accompli.

Dans cette vie on ne peut jamais avoir tout ce que l’on veut! »

L’Imam poursuit :

« Serigne Khadim Lô tiens à vous rappeler les recommandations que Serigne Mame Mor Diarra avait donné à Serigne Ndame Abdourahmane Lô et Serigne Mbacké Bousso. Ainsi Mame Mor Diarra leur dixit :

  • Il n’y aucune commodité dans cette vie, donc dépensez votre énergie sur ce qui en vaut vraiment la peine.
  • Personne ne peut fuir la mort, donc faites en sorte qu’il vous trouve dans une situation agréée par Dieu.
  • Personne ne peut échapper au jugement des autres, donc faites ce que vous avez à faire et soyez toujours en compagnie des meilleurs parmi les êtres humains. »

Srigne Khadim Lô a aussi fortement recommandé l’entre-aide sans rien attendre en retour, la rué vers la clémence de Dieu, l’enjolivement des actes et le respect strict des ndiguëls accompagné de l’abandon des prohibitions pour ce qui est des disciples.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.