En prison pour une mission: ou quand maltraité, malmené, Oumar Gningue change positivement la vie de ses codétenus


Mais comment a-t-il vécu ses moment d’enfer lui qui, dès son arrivée au commissariat, a été accueilli par des jets d’eau, puis bastonné comme pas possible à coups de matraque.

En ce lieu, aucun parmi ses proches n’a pu le voir, sinon il a fait entendre sa voix quand il entendu celle de son père.

Puis en prison, l’homme qui a accueilli ce calvaire comme une mission, a dirigé des prières, alors que l’année d’avant, il procédait à ces mêmes prières dans les mosquées.

Une abnégation et une humilité qui ont beaucoup changé le comportement des prisonniers, en témoigne celui qui est venu lui confier qu’il avait décidé de cesser de fumer, alors que son lit de mourant, son père lui avait fait cette demande…

Aujourd’hui, innocenté et libre, il garde cependant des cicatrices sur le corps, même s’il en tire une autre lecture.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated