Dénigrement du contrat SENELEC – AKILEE – La campagne médiatique s’internationalise


Dénigrement du contrat SENELEC – AKILEE – La campagne médiatique s’internationalise

Il faut dire que les comploteurs qui agissent pour casser le contrat liant la SENELEC à AKILEE et en même temps dénigrer le ministre du Pétrole et des Energies, ne veulent pas perdre du temps. Après avoir fini d’obtenir dans leur poche certains membres du Club des investisseurs sénégalais (CIS) parce que cette structure a osé pencher au profit du patriotisme économique dans cette affaire, voilà qu’ils étendent la manœuvre au plan international. Plein « d’énergies », les « compteurs » suffisamment remplis, c’est maintenant la presse étrangère qu’ils utilisent pour mieux faire aboutir leur complot.

Ce sont les services d’un journal établi à Paris, peu, pour ne pas dire, pas consulté au Sénégal, nommé Africa Intelligence (Idiotie, devrions-nous dire) qui sont utilisés dans une campagne de dénigrement. Les enjeux sont énormes autour de cette affaire, car outre le contrat liant SENELEC à AKILEE, il convient de se débarrasser du ministre Mouhamadou Makhtar Cissé dont la présence à la tête de son département devient encombrante à certaines coteries et certains clans, dont que le Sénégal est parti pour être parmi les puissances du pétrole et du gaz à travers le monde.

Qu’est-ce que Africa Intelligence (plutôt Idiotie) peut mieux appréhender de la situation autour d’un contrat entre SENELEC et AKILEE, au point de raconter des contrevérités et toutes sortes de bêtises sur cette affaire, dans son édition d’hier 21 mai. Dans cette campagne vaine de manipulations, rien n’est de trop. Le ridicule ne tue pas ! « Pourquoi le ministre du Pétrole est devenu un poids mort pour Macky Sall ». C’est le titre de ce journal qui a la prétention d’analyser le problème, dit-il, PETROSEN – AKILEE – SENELEC.

Il faut dire que les comploteurs qui agissent pour casser le contrat liant la SENELEC à AKILEE et en même temps dénigrer le ministre du Pétrole et des Energies, ne veulent pas perdre du temps. Après avoir fini d’obtenir dans leur poche certains membres du Club des investisseurs sénégalais (CIS) parce que cette structure a osé pencher au profit du patriotisme économique dans cette affaire, voilà qu’ils étendent la manœuvre au plan international. Plein « d’énergies », les « compteurs » suffisamment remplis, c’est maintenant la presse étrangère qu’ils utilisent pour mieux faire aboutir leur complot.

Ce sont les services d’un journal établi à Paris, peu, pour ne pas dire, pas consulté au Sénégal, nommé Africa Intelligence (Idiotie, devrions-nous dire) qui sont utilisés dans une campagne de dénigrement. Les enjeux sont énormes autour de cette affaire, car outre le contrat liant SENELEC à AKILEE, il convient de se débarrasser du ministre Mouhamadou Makhtar Cissé dont la présence à la tête de son département devient encombrante à certaines coteries et certains clans, dont que le Sénégal est parti pour être parmi les puissances du pétrole et du gaz à travers le monde.

Qu’est-ce que Africa Intelligence (plutôt Idiotie) peut mieux appréhender de la situation autour d’un contrat entre SENELEC et AKILEE, au point de raconter des contrevérités et toutes sortes de bêtises sur cette affaire, dans son édition d’hier 21 mai. Dans cette campagne vaine de manipulations, rien n’est de trop. Le ridicule ne tue pas ! « Pourquoi le ministre du Pétrole est devenu un poids mort pour Macky Sall ». C’est le titre de ce journal qui a la prétention d’analyser le problème, dit-il, PETROSEN – AKILEE – SENELEC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated