Révolte des jakartamen, grandement touchés par le coronavirus !


En chômage forcé depuis près de 3 mois, à cause de coronavirus, les conducteurs de moto jakarta n’en peuvent plus.

En chômage forcé depuis près de 3 mois, à cause de coronavirus, les conducteurs de moto jakarta n’en peuvent plus. Ce matin, 19 mai 2020, ils ont décidé de reprendre leur travail en bravant l’interdiction de l’autorité administrative, en l’occurrence, le Préfet de Tambacounda.

Mère de 5 enfants, Dieynaba a finalement succombé à ses blessures !Sélectionné pour vous : Mère de 5 enfants, Dieynaba a finalement succombé à ses blessures !

Toutes les rues de la ville ont été alors bloquées. Pneus et troncs d’arbre brûlés. Il n’y avait pas de circulation. Plusieurs commerçants et ouvriers ont fermé leur lieu de travail. La ville était donc paralysée. Des échauffourées notées un peu partout.

Pour rappel, l’Union des motos taxis de Tambacounda avait tenu un point de presse le dimanche 17 mai pour annoncer la reprise de leurs activités ce matin. Par ailleurs, c’est ce même jour que Commissaire divisionnaire, Ousmane Diédhiou, Chef de service régional de la sécurité publique de Tambacounda, a été installé. Il remplace le Commissaire divisionnaire Alassane Niane qui part à Diourbel.

Kaolack : Un camion écrase un conducteur de Jakarta (photo)Sélectionné pour vous : Kaolack : Un camion écrase un conducteur de Jakarta (photo)

Échauffourées entre jakartamens et gendarmes à Koungheul : voici les faits !Sélectionné pour vous : Échauffourées entre jakartamens et gendarmes à Koungheul : voici les faits !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated