Cheikh Béthio Thioune avait préparé sa tombe


C’est lui-même qui en faisait la révélation un mardi 07 mai 2012, alors qu’il recevait des disciples, rappelle Kritik repris par leral.net. « Serigne Saliou m’a dit que tous les villages que j’ai érigés peuvent être comparés à la cité religieuse de Touba et Madinatoul Salam en fait partie. C’est pourquoi, j’ai dit à mes enfants que je veux être enterré à Madinatoul Salam quand je rendrai l’âme. C’est Serigne Saliou qui m’a ordonné et Serigne Saliou est ma seule richesse. Je n’ai rien à chercher ailleurs ».

Pour marquer d’une pierre blanche son vœu, le marabout avait lui-même fait construire, « sa demeure », dans un coin choisi de sa propriété. Le choix de la famille d’orienter dès hier les talibés vers Medinatoul Salam suffisait à comprendre que la volonté stricte, de la famille comme des talibés, était de préserver la volonté du défunt marabout, en facilitant sa volonté de dormir à jamais dans son domaine. Au moment où la famille religieuse s’affaire au rapatriement de la dépouille mortelle du Cheikh, mais aussi de ses funérailles, le débat se pose sur l’attitude que les enfants du marabout adopteront face à ce choc. En effet, suite à la condamnation du tribunal, l’héritage du marabout est plus que jamais d’actualité surtout par rapport au séquestre ordonné par le juge pour mettre la main sur la totalité de ses biens.

Face à une amende solidaire de 100 millions par victime, les héritiers de Cheikh Bethio risquent de voir s’évanouir les espoirs de jouir des nombreux biens de leur père. Dans une famille polygame avec toutes les imbrications autour du personnage principal restent centrées sur l’après Bethio, il faudra de la retenue, et une bénédiction pour empêcher de voir l’héritage du guide des Thiantacounes voler en éclats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated