Les dessous de leur mésentente


La réaction d’Ousainou Darboe ne s’est pas fait attendre suite à son limogeage ainsi qu’à celui et deux membres du Parti démocratique unifié (PDU) du gouvernement. 

Selon le site freedomnewspaper, le désormais ex-vice président de la Gambie aurait confié à ses proches son soulagement. « Maintenant, je suis un homme libre. Je peux aller où je veux sans avoir à rendre compte », aurait-il dit à ses partisans lors d’une réunion. Lors de cette assemblée, des responsables du Parti démocratique unifié auraient traité Adama Barrow de « traitre ». 

Rappelons que c’est sous la bannière de cette formation politique qu’il a brigué le suffrage des Gambiens en décembre 2016. Une présidentielle qui a mis fin au règne du dictateur Yahya Jammeh. 

Mais depuis quelques temps, Ousainou Darboe qui a occupé le poste de ministre des Affaires étrangères dans le premier gouvernement post-Jammeh avant de remplacer Fatoumata Tambajang à la vice-présidence, n’est plus en odeur de sainteté avec le président Barrow. 

Les ambitions présidentielles du « vieux » opposant mais aussi les velléités de Barrow à renoncer à sa promesse de ne faire que 03 ans au pouvoir au lieu des cinq ans prescrits par la Constitution, seraient à l’origine de leur mésentente. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated