«Gilets jaunes»: l'exécutif critiqué par l'opposition après les violences




Les critiques pleuvent sur le gouvernement au lendemain des violences qui ont eu lieu en marge de la manifestation parisienne des « gilets jaunes ». Des boutiques, une banque, un immeuble des Champs-Elysées ont été incendiés; 200 personnes sont en garde à vue. Encore une fois, l’exécutif est accusé par l’opposition d’avoir sous-estimé le risque de violences.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated