Attentats de Christchurch: le débat sur les armes à feu relancé




La Première ministre néo-zélandaise qui s’est rendue à Christchurch ce samedi est catégorique : les massacres perpétrés dans les deux mosquées auront un impact sur la loi actuelle de détention des armes à feu en Nouvelle-Zélande. Pour l’instant, celle-ci permet de demander un permis de port d’arme à partir de 16 ans, et autorise la vente libre d’armes à feu. Le fait que le tueur Brenton Tarrant ait eu son permis il y a seulement deux ans, et ai acheté ses 5 armes en toute légalité a donné un argument de poids aux « anti » armes à feu. Mais c’est la culture de tout un pays qui est directement visée. Reportage.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Releated