Mafatihul Bichri Infos

« Touba ne lâchera jamais Me Wade » Selon Serigne Modou Bousso,Le leader du Collectif des jeunes Chefs religieux du Sénégal,

« Touba ne lâchera jamais Me Wade » Selon Serigne Modou Bousso,Le leader du Collectif des jeunes Chefs religieux du Sénégal,

2804372-3974623Le leader du Collectif des jeunes Chefs religieux du Sénégal, Serigne Modou Bousso, a réagi à la publication d’informations selon lesquelles, Touba tournerait le dos à Abdoulaye Wade. «Une chimère organisée par la presse présidentielle», selon le religieux.
Serigne Modou Bousso Dieng est très remonté, après que des informations déclarent Abdoulaye Wade persona non grata dans la ville Sainte de Touba. «Les relations entre Abdoulaye Wade, ancien président de la République, restent intactes, parce que Touba tient Abdoulaye Wade par des faits. Les mourides n’oublieront jamais ses réalisations dans cette ville. Grace à lui, Touba est en chantier jusqu’à présent. Nous ne lâcherons jamais Me Abdoulaye Wade, pour de simples paroles qu’il a tenues», a fait savoir le leader du Collectif des jeunes Chefs religieux du Sénégal. Toutefois, comme la majorité des Sénégalais, il se désolidarise des propos de l’ex-président. «Certes, nous condamnons cette sortie de Me Abdoulaye Wade, mais nous estimons aussi que la presse pro Macky a gonflé ses propos, pour tenir son image et le mettre en mal avec les Sénégalais. Même si c’est une erreur de communication exploitée par la presse présidentielle de Macky Sall, quelque part, nous comprenons Wade», a-t-il souligné. Tenant Macky Sall pour responsable de la situation politique tendue, il dira : «il ne faut pas tenir compte de ce que dit Me Wade, mais de ce que Macky fait pour compromettre la liberté de certaines personnes. Dans ce cas, si les gens veulent une stabilité politique dans ce pays, il faut d’abord demander au camp présidentiel d’arrêter sa répression contre la famille de Me Wade et ses proches.»
Le jeune religieux demande au président d’arrêter d’instrumentaliser la justice sénégalaise. «Il faut que Macky Sall cesse d’utiliser la justice contre les enfants d’autrui, pour régler des comptes politiques. Pour répliquer à ces attaques, les parents des personnes réprimées vont utiliser tous les moyens à leur disposition», a-t-il averti.
note un communiqué parvenu à la rédaction de toubavision

Related Posts

Facebook Comments