Texto

une guerre perdue d’avance par le gouvernement (Questekki)


La situation actuelle dans les structures sanitaires, avec les nombreux manquements notés a été critiquée par Mamadou Lamine Diallo, dans son nouveau numéro de Quetekki.
 
« La troisième vague a mis à nu l’échec de la stratégie du régime. J’ai plusieurs fois insisté pour rappeler le caractère critique des investissements visant à renforcer les CTE en capacité de traitement des cas sévères et graves. »
 
Selon lui, Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre de la santé et de l’action sociale, est complètement passé à côté de l’essentiel. Le Rwanda serait, selon l’honorable député, un modèle d’exemple à suivre pour décanter la situation.  « Le Rwanda a construit une capacité en moins de six mois. Rien n’empêche le Sénégal de se doter d’une capacité globale de 1000 lits, dont le coût ne dépasse pas vingt-cinq milliards de FCFA. Mais Abdoulaye Diouf Sarr a préféré faire du capitalisme de copains avec les fonds de la  Force Covid-19 ».
 
Dans cette bataille contre l’ennemi Covid-19, le seul qui mériterait qu’on lui tire chapeau,pour le député de l’opposition, c’est  le Professeur Moussa Seydi. « Qu’on le veuille ou pas, la parole scientifique et patriotique de notre Nation dans la guerre contre la Covid-19 est portée par le chef du Service des maladies infectieuses à l’hôpital Fann de Dakar, le Professeur Moussa  Seydi. Il est temps que le régime de Macky Sall le comprenne! »
 
Quant à la population, le député Mamadou Lamine Diallo l’incite à aller se faire vacciner et à respecter les mesures barrières…
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.