Economie

les acteurs de la petite enfance plaident pour la réglementation des crèches


La mort du bébé de 10 mois, S.B.Dia à « La Cigogne Bleue », une crèche située au Sacré-cœur 3 (Dakar), a fait réagir le Réseau national des acteurs pour le développement de la petite enfance (Renadpe). Ses membres ont demandé mardi, au gouvernement de réglementer les crèches et les structures assimilées.

« Les nouvelles configurations urbaines (espace domestique réduit) et le nouveau rôle économique des femmes à la recherche de solutions conciliant vie familiale et vie professionnelle, obligent les conjoints à recouvrir, de façon légitime, à des services de crèche ou de garde d’enfants, ce qui explique le nombre de plus en plus important de ces structures dans les grandes villes », a, d’entrée, déclaré le Renadpe.

Cependant, a-t-il poursuivi : « l’ouverture, le fonctionnement et la gestion d’une crèche obéissent à des normes strictes en matière d’infrastructures, d’équipement, de sécurité, de contenu curriculaire, de profil professionnel du personnel et du dispositif de suivi-supervision ».

Par conséquent, les acteurs ont demandé au gouvernement à accélérer le processus d’approbation du nouveau texte devant réglementer les crèches et les structures assimilées.  

Pour rappel, un bébé âgé de 10 mois est décédé à la crèche « Cigogne bleue » sise à Sacré Cœur 3 à côté de la Boulangerie Jaune, à Dakar. Le certificat de genre de mort établit que S.B. Dia est mort suite à une asphyxie secondaire causé par une fausse route alimentaire. Le dossier est actuellement sur la table du procureur de la République.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.