Uncategorized

Chelsea et Giroud douchent les derniers espoirs rennais


Olivier Giroud a inscrit le but de la victoire pour Chelsea.

Scénario cruel, résultat logique. Le Stade rennais peut désormais dire adieu à la qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, après sa défaite concédée mardi 24 novembre sur son terrain face à Chelsea (1-2), pour la quatrième journée du groupe E. Dans un match sans coup d’éclat, les Anglais avaient fait montre de leur supériorité dans l’ensemble des secteurs de jeu au cours de la première période. Depuis sa propre moitié de terrain, le jeune milieu Mason Mount récupérait le cuir avant de lober six joueurs d’un bloc rennais positionné trop haut. Son offrande parvenait dans les pieds de Callum Hudson-Hudoï, qui trompait sans mal Alfred Gomis d’une frappe placée à l’entrée de la surface de réparation (1-0, 22e).

Les Rennais, appliqués, attendaient, eux, la fin du premier acte pour cadrer leur premier tir de la rencontre et se montrer dangereux en profitant de quelques flottements dans la défense des Blues. Mais les Anglais rentraient des vestiaires avec de plus fermes intentions, en affichant un positionnement plus haut et en se reposant parfois sur l’expérience du Brésilien Thiago Silva en défense centrale pour contrer les quelques assauts bretons. De plus en plus nombreux, ceux-ci obligeaient bientôt Edouard Mendy à concéder le corner sur une tentative de Guirassy, puis à s’y employer dans la foulée sur le coup de tête du défenseur Nyamsy, capté en deux temps par le gardien. Mais si le latéral gauche rennais Adrien Truffert, tranchant dans ses interventions, tentait d’apporter le surnombre dans le camp adverse, Edouardo Camavinga, au milieu, abusait de numéros de solistes, tandis que la possession basculait du côté des Rouge et Noir.

Lire aussi Ligue des champions : Edouard Mendy, le trait d’union entre Rennes et Chelsea

La suite de la partie allait se décider depuis le banc de touche. En faisant entrer coup sur coup ses deux Français, N’Golo Kanté et Olivier Giroud, à vingt minutes du terme, le coach anglais Franck Lampard espérait apporter un second souffle au milieu anglais pour préserver la marque. Contre le cours du jeu, l’avant-centre Serhou Guirassy catapultait pourtant le cuir au fond des filets anglais d’un coup de tête au premier poteau (1-1, 85e), à la réception d’un centre enroulé de Bourigeaud, remuant tout au long de la rencontre. La réponse des Blues ne tardait pas, trois minutes plus tard, quand Chilwell voyait sa tête à bout portant interceptée par Alfred Gomis, à la suite d’un coup de pied arrêté rentrant.

Rennes ne peut plus espérer qu’un repêchage en Ligue Europa

Obligeant les Bretons à jouer leur va-tout dans une fin de match rythmée et à s’exposer ainsi à ses contres, Chelsea profitait enfin d’une perte de balle de Grenier dans le rond central, pour que Ziyech, fraîchement entré, lance Timo Werner dans la profondeur aux abords de la surface rennaise. Sa frappe du droit butait sur les jambes de Gomis, qui pensait avoir fait le plus dur, avant que son ballon, rejeté en chandelle, ne trouve la tête d’un Olivier Giroud s’élevant plus haut que Nyamsy pour loger sa tête sous la barre transversale, en lobant le gardien puis Da Silva, replié dans ses propres cages (1-2, 90 + 1).

L’attaquant international français, qui avait lui-même jugé sa situation « préoccupante » vu son faible temps de jeu au club londonien depuis le début de la saison, inscrivait là son trentième but depuis son arrivée chez les Blues il y a deux ans. Et conforte un peu plus son statut de supersub aux yeux de son entraîneur. En marge du succès en championnat des Blues à Newscatle le week-end dernier, celui-ci avait eu des mots de réconfort envers son avant-centre, le qualifiant de « membre essentiel de l’équipe » et exprimant son souhait de le voir rester au club au prochain mercato.

Rennes, de son côté, essuie son troisième revers en quatre journées du groupe F, dominé à égalité de points par Chelsea et Séville, qui s’est imposé dans le temps additionnel chez les Russes de Krasnodar. Et ne peut espérer, en lot de consolation, qu’un repêchage en Ligue Europa, dès la semaine prochaine en Russie, dans un match décisif pour la troisième place du groupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.