Politique Texto

Pas de dialogue possible avec les djihadistes, selon Jean Yves Le Drian.


En visite au Mali ce lundi 26 octobre, le ministre français des Affaires étrangères français a réaffirmé la position de son pays sur le dialogue avec les groupes djihadistes qui sévissent au Sahel. « Disons les choses très clairement : il y a les accords de paix et puis il y a les groupes terroristes qui n’ont pas signé les accords de paix », a déclaré le chef de la diplomatie française dont le propos est rapportés par RFI.

Sa visite au Mali intervient après la libération par Bamako de plusieurs dizaines de djihadistes en échange avec l’homme politique Soumaila Cissé, l’humanitaire française Sophie Pétronin et deux citoyens italiens.

Cet échange de prisonniers entre les autorités maliennes et le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmane (GSIM), la principale fédération d’organisations djihadistes liées à Al Qaïda, remet en selle la possibilité de dialoguer avec ces dernières pour un retour de la stabilité dans la région ouest-africaine. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.