A LA UNE

Après les primes, le foncier. Macky adoube la Grande Muette


Si depuis son élection à la tête du pays le président Macky Sall n’a pas caché son penchant pour la sécurité et la défense nationale, nous assistons à l’entame de ce qui est logiquement son deuxième et dernier mandat à une véritable opération de charme envers les hommes en tenue. Au moment où les sénégalais sont choqués par le marché d’achat de véhicules pour la police, un vrai scandale soit dit, les militaires obtiennent plusieurs hectares à Ouakam. Auparavant, par le Décret 2020-1577 du 4 août, le Chef de l’État accordait d’importantes primes à certains militaires.

Ce soudain regain d’intérêt pour les armées ne proviendrait il pas de la situation au Mali voisin où les Forces Spéciales avaient déposer le président élu Ibrahim Boubacar Keïta ? Si ce n’est le cas, la coïncidence est pour autant troublante pour certains observateurs de la question militaire.

En visite à Kaolack en février 2020, le nouveau Cemga, le Général Birame Diop après avoir félicité les troupes, avait révélé « Le Commandement prendra toutes les dispositions pour mettre les forces de sécurité dans des conditions les meilleures afin d’améliorer leurs conditions de vie et de travail ».  Des propos qui avaient fait l’effet d’un baume au cœur de la soldatesque qui s’était toujours plaint de « l’absence de primes et d’indemnités » dans le cadre de l’exécution de leurs missions.

Au Mali, les Forces Spéciales délogent IBK, au Sénégal le président Macky Sall octroie des primes aux Forces Spéciales et affecte l’intégralité des 15 hectares du titre foncier No1143/NGA de Terme Sud à l’armée au moment où la principale base aérienne-BA 160-qui a été une base aérienne de l’Armée de l’air française, s’apprête à migrer à l’aéroport de Diass

Au moment où le Colonel Assimi Goita et ses camarades avaient fini de faire démissionner le président Ibrahim Boubacar Keïta de même que le Premier ministre et le Président de l’assemblée nationale, Macky Sall octroyait des avantages aux Forces Spéciales qu’il venait créer à travers des unités Terre, Air et Mer dont les commandants ont le rang et les avantages d’un chef de corps

Et dans les dispositions communes du Décret 2020-1577 du 4 août, les personnels de ces unités de forces spéciales ainsi que ceux du Commandement des Opérations, bénéficient d’une prime dite de « Haut risque ». Des primes exclusives que de nombreux militaires dénoncent sous le couvert de l’anonymat. Car, « Qu’il s’agisse de forces spéciales, Commandos, Parachutistes… tous les militaires subissent les mêmes contraintes et on ne comprend pas pourquoi d’aucuns seraient mieux traités que les autres », renseigne un Sous-officier supérieur du Bataillon de l’Artillerie.

Avec l’affaire des familles de militaires déguerpis du Terme Sud, le président Macky Sall pose un autre acte et pas des moindres. C’est le ministre des Forces armées Sidiki Kaba  qui en a fait l’annonce : « Le président de la république a donné toute l’assiette foncière de Terme Sud aux armées sénégalaises. Il l’a annoncé au Général Birame Diop pour que les 15 hectares de terme Sud puissent revenir à l’armée. »

Mais, la grande équation est de savoir ce que l’Armée compte y faire dans la mesure où la principale base aérienne va migrer vers le nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass.

Wait and See

Pape Sané

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.