Télévision

« Si les magistrats laissent passer… » (Ousmane Sonko, Pastef-Les patriotes)


Le leader du Pastef – Les patriotes, Ousmane Sonko s’est invité au débat lié au conflit opposant le ministre de la justice, garde des sceaux, Me Malick Sall et l’Union des magistrats du Sénégal (Ums) avec la traduction du magistrat Souleymane Téliko devant l’Inspection Générale de l’Administration de la Justice (Igaj). À en croire l’opposant, c’est une cabale organisée contre un magistrat en l’occurrence, Souleymane Téliko qui a été orchestrée.

« Téliko n’a fait que commenter une décision de justice et ce n’est pas interdit », a confié Ousmane Sonko. Selon lui, le mis en cause dans ce dossier gêne parce qu’il a mis à nu les dysfonctionnements de la justice et c’est cela qui fait mal au régime.

Il se solidarise, cependant, avec ce dernier et croit que le combat est pour tous les magistrats.
« L’indépendance, on l’arrache, on ne l’acquiert pas », soutient Sonko qui ne manque pas d’inviter les magistrats à faire bloc autour de leur collègue Souleymane Téliko.

Pour ce qui est de l’affaire du magistrat Ngor Diop injustement transféré à Thiès selon Sonko, il est incompréhensible et inadmissible d’opérer à un tel changement sans le consentement de ce dernier a fait entendre le président du Pastef – les patriotes. Ousmane Sonko s’exprimait à l’occasion d’un point de presse, ce lundi, après une visite effectuée auprès des 79 familles de Terme Sud à Ouakam délogées de leurs habitats la semaine dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.