Politique Télévision

L’Ofor s’investit pour la réussite de l’événement



Dans le cadre de la politique de l’accès à l’eau potable en Afrique, le Directeur Général de l’Office des Forages Ruraux (Ofor), Seyni Ndao et le Secrétaire Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’eau, Abdoulaye Sène, ont procédé ce vendredi 24 juillet, à la signature d’un Protocole de partenariat pour les préparatifs de l’événement.

Prévu à Dakar le 27 mars 2021, ce 9ème Forum mondial de l’eau va regrouper les différents acteurs de la communauté de l’eau ( scientifiques, chercheurs, acteurs de terrain et décideurs politiques).

Selon le directeur général de l’Office des Forages Ruraux (Ofor), Seyni Ndao, cet événement sera une vitrine pour l’Ofor et pour tous les secteurs de l’hydraulique et de l’assainissement. « Nous ne ménagerons aucun effort pour que les objectifs déclinés dans ce protocole soient atteints et que le 9ème forum soit une réussite totale », a laissé entendre M. Ndao.

Pour sa part, le Secrétaire Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’eau, Abdoulaye Sène, a souligné que l’organisation de ce grand forum est un grand défi pour le Sénégal, qui accueille ce grand événement au nom de toute l’Afrique.

Selon lui, l’objectif est que le processus soit porté par toutes les composantes du pays, à savoir les institutions, la société civile et les populations. C’est la raison pour laquelle, répond-t-il, nous avons jugé utile de nouer des partenariats très forts avec les structures en charge de l’eau de notre pays.

Par ailleurs, M. Sène a fait savoir que l’Ofor a la responsabilité d’assurer l’alimentation en eau potable des populations rurales. « Nous savons tous que c’est en milieu rural où les problèmes d’accès à l’eau sont les plus difficiles », a-t-il dit.

Lors de cet événement, informe M. Sène, la plus grande partie sera dédiée à l’eau pour le développement rural afin que nous puissions travailler avec l’Ofor d’abord pour mobiliser les acteurs et ensuite faire émerger les grands défis des enjeux, mais aussi définir les réponses que le Sénégal peut proposer ou suggérer pour que la question de l’eau en milieu rural soit bien prise en charge dans les agendas afin que la question de l’accès à l’eau en milieu rural soit résolue.

Ainsi, il s’attend à un forum efficace qui donne des réponses au plan économique, social et politique. « Nous comptons à travers la dynamique du forum, développer des projets qui vont impulser l’accélération et l’accès à l’eau », a projeté le Secrétaire Exécutif du 9ème Forum Mondial de l’eau.

Pour la bonne continuité de cette initiative, Abdoulaye Sène invite à revisiter le problème des financements qui doivent être mis en place en Afrique afin de faire en sorte que l’accès à l’eau soit une réalité dans le continent.

Pour rappel, le Forum de l’eau est organisé tous les trois ans depuis 1997 par le Conseil Mondial de l‘Eau, en partenariat avec un pays hôte et offre une plateforme unique où la communauté de l’eau et les décideurs clés peuvent collaborer et établir des plans d’action à long terme sur les défis de l’eau autour du monde. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.