Economie

57 tonnes de produits impropres à la consommation saisies.


 Malgré leurs moyens limités et un déficit de personnel, le service d’hygiène de Rufisque a, comme d’habitude, enregistré de bons résultats. En effet, les hommes du Major Mamadou Thiam Faye ont saisi 57 tonnes de produits impropres à la consommation entre 2019 et 2020. Les difficultés auxquelles ils font face n’ont pas empêché le Major Mamadou Thiam Faye de la Brigade Départementale d’Hygiène de Rufisque et son équipe de faire des résultats colossaux unanimement salués par la population à travers son représentant Cheikh Ndiaye Baye Fall.
 
Lors de la présentation du Bilan annuel de la Brigade d’Hygiène de Rufisque 2019/2020, ce mercredi 8 juillet 2020, le Major Mamadou Thiam Faye a affirmé que « nous avons saisi 57 tonnes de produits périmés impropres à la consommation d’une valeur de 31 millions 51 mille francs. Ces produits sont composés de boisson, de moutarde, de Nescafé, des produits pharmaceutiques entre autres ». Ce n’est pas recommandé que des boutiquiers ou des marchands ambulants vendent des produits pharmaceutiques, a poursuivi le Major. Le chef du service de la Brigade départementale de Rufisque d’ajouter que  » nous avons opéré 14 mille 700 visites à domicile, 164 mille 520 personnes couvertes, 150 causeries éducatives tenues, 140 analyses de l’eau dont 34 corrigées » sans compter les opérations de masse, les opérations techniques etc…
 
S’agissant des moyens, Major Thiam Faye, affirme que « les moyens commencent à venir. On a obtenu un véhicule 4/4 flambant neuf, aujourd’hui nous avons 45 véhicules, 3 Bus et des appareils pulvérisateurs qui sont là. Les Sous-Brigade ont également leurs véhicules ». À cet effet, il a saisi l’occasion pour remercier les autorités qui leur ont permis d’obtenir tous ces moyens. Il a par ailleurs plaidé pour un recrutement de nouveaux agents pour augmenter leur nombre ou encore préparer la relève.  » Le personnel est vieillissant, nous demandons à l’Etat de faire des recrutements pour augmenter le nombre des agents qui sont là ».
 
Ainsi, selon le représentant des commerçants du département de Rufisque, Moussa Ba, les commerçants doivent collaborer avec les services d’hygiène parce qu’ils sont complémentaires. Ce dernier, a exhorté ces camarades à prendre le temps de vérifier la date de péremption des produits avant de les acheter ou de les vendre, mais aussi de respecter les agents de l’hygiène qui ne font que leur travail et d’aller répondre s’il y a lieu de convocation.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.