Internationnal Religion

Une famille ou clan, occupant la centralité, manœuvre ferme…


L’héritage d’un poste de prestige ne sera jamais facile. Le départ à la retraite de Mamadou Badio Camara en est la parfaite illustration. Mais l’homme, devant partir, se serait inscrit dans une logique de céder la place à son SG. Une source de Leral, précise bien que Badio Camara aurait même, demandé au président de la République, Macky Sall de se faire remplacer par son SG, Ablaye Ndiaye (Très chic)…

Le plus cocasse dans cette quête de bonne posture au sein de la magistrature, reste l’implication farouche d’une fratrie. Ces derniers, très engagés à s’approprier du poste, en ont fait un semblant d’héritage, leur revenant de droit. Alors qui sont-ils ? Il ne faut pas chercher bien loin pour les trouver, puisqu’il s’agit de trois frères, magistrats, membres d’une seule et même famille Ndiaye.

Parmi eux, retenez-vous, le président de la Cour d’appel de Saint-Louis, Cheikh Ndiaye, frère d’Abdoulaye Ndiaye et Alioune Ndiaye, président du tribunal du Commerce, également pressentis pour succéder à Badio Camara.

Ainsi, Mamadou Badio Camara, révèle-t-on, aimerait être remplacé par son poulain, le juge Abdoulaye Ndiaye. Alors que ce dernier, cumule actuellement, le poste de président de chambre et de secrétaire général de la Cour suprême. Son choix pourrait ne pas être judicieux ou réfléchi, même s’il aurait le profil de l’emploi.

L’actuel procureur général de la Cour d’Appel de Thiès, Cheikh Tidiane Diallo, est également sur la short-list des aspirants à la succession de Badio Camara.

Mais, le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, découvre-t-on, devrait être promu, ainsi que Demba Traoré, le procureur de la République de Tambacounda.

D’après la source, Cheikh Tidiane Coulibaly qui dirige le parquet général, serait en pôle position pour hériter du poste de premier président de la Cour Suprême. Et, il devrait être remplacé par Demba Kandji, actuel premier président de la Cour d’Appel à son poste.

Autre fait déploré, c’est le fait que pour la première fois, un Ministre reste plus d’un an sans réunir le Conseil supérieur de la Magistrature. D’après la tradition, lorsque le premier président de la Cour Suprême part à la retraite, c’est toujours le PG qui le remplace.

A retenir qu’à Kaolack, il y a deux postulants Alfouseyni Diallo et Ousmane Kane. A Saint-Louis, il a été noté aussi, la candidature du président Cheikh Ndiaye, frère d’Abdoulaye Ndiaye de la Cour suprême, le PG, Ciré Bâ. A Ziguinchor, il y a le président Bassirou Sèye et PG Assane Ndiaye.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.