Economie

BAMBEY – Prise en charge des patients asymptomatiques : Le Centre national de réinsertion sociale réquisitionné


Le Centre national de réinsertion sociale de Bambey a été choisi pour abriter un site de prise en charge extrahospitalière des cas asymptomatiques de Covid-19 au niveau de la région de Diourbel. Cette option est la nouvelle orientation des autorités médicales, qui vise à soulager les hôpitaux submergés par un afflux de malades.

L’afflux de malades a fini de dérégler le système de fonctionnement des structures sanitaires. Alors que le département de Bambey n’a pas encore enregistré de cas positif au coronavirus, il abritera le premier site d’accueil des patients de Covid-19 asymptomatiques de la région de Diourbel. Le médecin-chef de la région médicale, Dr Mamadou Dieng, explique  : «Nous sommes en train de poursuivre les investigations pour voir la possibilité d’ériger d’autres sites parce que vu le nombre de malades asymptomatiques que nous avons, il nous faut encore d’autres sites qui seront érigés dans d’autres départements également.»

C’est le premier site extrahospitalier de la région, qui compte beaucoup de cas positifs. Selon Dr Dieng, «il s’agit de mutualiser les ressources qui sont au niveau de la région pour mieux riposter à cette pandémie. Il n’y a pas lieu d’établir des cloisons entre les départements de cette région». A l’en croire, le gouverneur a diligenté le processus de choix des différents sites avant que le choix du Centre national de réinsertion sociale de Bambey, qui offre des commodités et une certaine capacité d’accueil, n’emporte l’adhésion de tout le monde. Aussi, Dr Dieng a fait savoir que les conditions trouvées sur les lieux sont conformes aux normes d’un site de prise en charge extrahospitalière. «Nous avons pu nous rendre compte de la disponibilité de locaux fonctionnels qui seront mis aux normes avec l’appui des équipes techniques», rassure-t-il.
Cette prise en charge extrahospitalière est devenu une option stratégique de l’Etat pour prendre en charge certains types de malades, notamment les malades asymptomatiques et les malades pauci-symptomatiques, dans des structures d’accueil en situation extrahospitalière. Cette décision vise à soulager les centres de traitement du coronavirus de la région, qui sont pleins. «Nous avons estimé que ce centre de réinsertion sociale de Bambey peut bien jouer ce rôle», explique le gouverneur de Diourbel.

L’aide alimentaire disponible d’ici la semaine prochaine
Le gouverneur de Diourbel, Gorgui Mbaye, a ainsi profité de l’occasion pour visiter les locaux de la gendarmerie de Bambey là où est stocké le riz pour l’aide alimentaire. «Nous sommes ici à la gendarmerie toujours dans la gestion du Covid-19 pour contrôler et apprécier les conditions de stock au niveau de la caserne puisque nous ne disposons pas de magasins au niveau du département de Bambey», at-il dit.
Par ailleurs, M. Mbaye est d’avis que la distribution des kits alimentaires aux familles impactées par la pandémie se
fera d’ici la semaine prochaine. «Pro ba ble ment, la distribution va démarrer au courant de la semaine prochaine d’après les renseignements que j’ai tirés du niveau central. Nous comprenons leur impatience parce que l’impact de la maladie est réel au niveau des ménages. Mais, tout sera complété et nous allons procéder à la distribution avec l’accompagnement de la gendarmerie et le commandant de la zone militaire qui mettra des hommes à notre disposition», a-t-il rassuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.