Internationnal Religion

« Son livre sur le COUD est un tissu de mensonges … »


Le Ministre de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne, vient de trouver des avocats de taille dans son combat contre Pape Alé Niang et Nafi Ngom. Il s’agit de jeunes Mbacké-Mbacké. Ces derniers ont décidé de s’ériger en bouclier contre ses détracteurs et, au premier chef, le journaliste Pape Alé Niang, auteur du «Scandale au cœur de la République : Le dossier du COUD» et Nafi Ngom Keïta, l’ancienne présidente de l’Ofnac.

«Tout ce que Pape Alé Niang raconte dans son livre, est un tissu de mensonges, des salades, voire un acharnement haineux. Il agit sur commande. Tout le monde doit savoir qu’il n’est pas l’auteur de cet ouvrage. C’est Madame Nafi Ngom Kéita qui est derrière tout cela. L’ancienne Présidente de l’OFNAC voulait exerçait du chantage et, c’est ce que l’ancien Directeur du Centre des Œuvres Universitaires (COUD) n’entendait pas de cette oreille », dénonce Serigne Khassim Mbacké , porte-parole du groupe, lors d’une conférence de presse.

«Pape Alé Niang veut simplement salir le bilan du président de la République Macky Sall. Las de l’atteindre, il entend passer par certains de ses dévoués serviteurs à l’image du Ministre Cheikh Oumar Anne, Boun Abdallah Dionne, la présidente Aminata Mbengue Ndiaye. Il est militant de Ousmane Sonko. C’est un homme de lobby qui dîne du mensonge et de la soupe d’acharnement. Son livre n’est qu’une feuille de chou, un étalage abscons de contre-vérités cousu de bestialité. Pape Alé est loin donc d’être une référence pour le peuple sénégalais», peste encore le jeune Mbacké-Mbacké.

La conférence de presse des petits-fils de Serigne Touba était pleine de révélations. Pour dire, Serigne Khassim Mbacké n’a pas mis de gants pour répliquer à la hauteur de l’accusation portée sur Cheikh Oumar Anne. «Lorsqu’elle était aux affaires, Nafi Ngom Kéïta ne pipait mot. Aujourd’hui qu’elle a été remerciée, elle utilise de seconds couteaux pour assouvir sa soif de vengeance qui ne dit pas son mot (…) Cheikh Oumar Anne est un travailleur. Il a gagné toutes les élections dans son fief de Ndioum, au point d’être élu Maire de cette Commune du département de Podor (Saint-Louis). En outre, il a beaucoup fait pour stabiliser nos universités envahies par de multiples tumultes. Désormais, nous ne laisserons personne l’attaquer ou le divertir », fait-il savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.