Internationnal Religion

La femme du ministre-conseiller Askia Touré répond à ses détracteurs: « J’ai toujours porté des boubous de valeur et de l’or… »


« Mon mari ne fonctionne pas avec le budget de l’Etat. Personne ne peut l’auditer. Il a son propre business. Il m’aime et aime tout ce que je fais. Il m’a même promis de m’acheter une ceinture en or à Dubaï avant le Magal de Touba. Tous les membres du gouvernement ont apprécié le « ganalé ». Ce sont mes ennemis et les opposants de Macky Sall qui sont en train de parler. Amena buzz, té fayouma bène journaliste…. », s’est lâché Adja Ngoya Fall dans une conversation avec une amie.

« J’ai toujours pris soin de ma mère. Je lui payé depuis belle lurette une maison, une voiture et un billet pour la Mecque. Raison pour laquelle, Dieu m’a donné un mari comme Askia Touré. Et ce n’est le Président Macky Sall qui lui donne de l’argent. En ce qui me concerne aussi, je ne dois rien à personne. Il faut que les gens acceptent la volonté divine », a-t-elle asséné.

A l’en croire, la nomination de son mari comme ministre-conseiller n’a rien changé sur son statut social. »J’ai toujours porté des boubous de valeur et de l’or. C’est la Rdv qui couvrait à chaque fois mes « tours  » de famille. Aida Patra, Alima Ndione, Maty, Abba…. me connaissent très bien. Donc que mes ennemis se préparent. Ils me verront toujours bien habiller et arborer de l’or », peste-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.