Internationnal Religion

Ce qui n’a pas été dit sur la Bagarre chez les thiantacounes


Cette fois-ci, c’est la plage de Mboro qui a été la scène d’une énième confrontation, préméditée cette fois, entre leurs disciples respectifs. Ne reconnaissant aucune légitimité a sa belle-mère, Serigne Saliou Thioune a ordonné l’expulsion de six fervents « talibés » de celle qui fut nommée « Cheikhette » par le guide lui-même. Cela a provoqué l’ire de ces derniers qui sont partis dans un premier temps, pour préparer un révolte, d’après une source proche d’eux: « Cet affront ne pouvait pas rester sans réponse et la légitimité de Serigne Saliou n’engage que ses propres disciples. Il ne fait pas l’unanimité et n’est pas porteur d’une désignation légataire. Le Cheikh nous a publiquement « confiés » à Sokhna Aida et notre allégeance à elle ne souffre d’aucune remise en question, nous la défendrons comme nous aurions défendu le défunt guide car nous ne faisons pas de différence entre les deux. »

Un avis battu en brèche par S. Nd., la quarantaine, de teint clair et de taille élancée, proche de Serigne Saliou Thioune, qui s’exprime sur un ton qui frôle l’indifférence : « Nous ne reconnaissons à cette femme que le fait qu’elle ait été l’épouse du défunt guide. Une Diallo, de surcroît une femme, n’occupera pas le fauteuil des Thiounes. »

Toutefois, les proches de Serigne Saliou Thioune ont évoqué le fait que Sokhna Aida Thioune n’ait pas sa place dans le cercle religieux en tant que guide : « Son image n’honore en rien les préceptes du Mouridisme et nous ne tolérerons plus aucune offense, que cela vienne d’elle ou de ses supposés disciples. Serigne Saliou Thioune est un médiateur mais l’héritage du Cheikh n’est pas à négocier ni à marchander. Cette femme n’a qu’à chercher l’assouvissement de sa soif de pouvoir ailleurs que dans notre communauté. », Ont-ils laissé entendre sous un ton élevé.

Par ailleurs, il faut souligner que les invectives n’ont pas tardé à laisser la place à la
confrontation physique. Les six disciples sont revenus sur les lieux avant que la plage ne
se transforme en un véritable champ de bataille. Le vigile, du rang de Serigne Saliou a
été copieusement battu et mis á sang. Le pire a été évité, n’eut été l’intervention des
limiers, les dégâts auraient été plus importants. Les disciples de Sokhna Aida sont
présentement dans les locaux des hommes en bleu de Mboro sur demande du Procureur
de Thiès.

Selon toujours les proches de Serigne Saliou Thioune, « il est impératif qu’une leçon soit
donnée pour que ne leur vienne plus la prétention ou l’envie de s’en prendre encore á leur
guide à l’avenir. » Toutefois, il nous est mentionné que des pressions se font pour leur
libération. D’ailleurs, une médiation est annoncée par une délégation qu’aurait envoyée
Touba. Comme pour dire, l’histoire est loin de connaître son épilogue. Nous y
reviendrons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.