Internationnal Religion

« c’est une parodie de justice et un simulacre de procédure pénale »


« Il a choisi d’être le procureur du pouvoir et non de la République. C’est sa liberté », regrette-t-il dans Vox Populi. Et de poursuivre, « il a fait le choix d’une procédure pénale inhabituelle, aléatoire et complexe ».
Cheikh Tidiane Dièye rappelle, en effet, qu’il y a eu « des accusations qui datent de bien avant le reportage de la BBC, des enquêtes menées, bouclées et portées à son attention par l’Ofnac depuis belle lurette, ainsi que des preuves de transfert d’argent entre un compte domicilié à l’étranger et la société Agritrans appartenant à Aliou Sall. Ces opérations ont été révélées au monde entier par le documentaire de la BBC, document à l’appui. A-t-il saisi la banque et la CENTIF pour retracer ce virement de 250 000 dollars, afin de retrouver sa provenance, sa raison ? »
Il ya également, ajoute le coordonnateur de la plateforme Aar Li Nu Bokk, « le fameux rapport de l’Inspection général d’Etat, qu’ils disent n’avoir jamais reçu, sept ans après son dépôt ».
Cheikh Tidiane Dièye, souligne, en effet, que « toute enquête sérieuse devrait partir de ces éléments…sur la base de charges précises »
Selon le coordonnateur de Aar Li Nu Bokk, « considérer que tout le monde est témoin, y compris ceux qui sont accusés et ceux dont les noms ou les actes ont été formellement cités dans des rapports en sa possession, c’est une parodie de justice et un simulacre de procédure pénale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.