Internationnal Religion

Amadou Ba plaide à l’amélioration des capacités africaines


Le Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Amadou Ba s’est rendu à Beijing, en Chine. Le Chef de la diplomatie sénégalaise est dans cette localité pour une visite de travail avec les autorités chinoises. Sa présence sur cette asiatique rentre dans le cadre de la Rencontre des Coordonnateurs de la Mise en œuvre des actions de suivi des Conclusions, issues du Sommet de Beijing du Forum de la Coopération sino-africaine (FOCAC).

Ainsi, il a été rappelé dans le communiqué transmis à Leral que le Président de la République, Macky SALL, préside depuis 2018 ou co-préside le FOCAC. A ce titre, découvre-t-on, le Ministre Amadou BA a présidé les réunions des ministres des affaires étrangères de l’Afrique qui se sont tenue du 23 au 25 Juin à Beijing.

Se rendant dans cette ville, il a été annoncé qu’Amadou Ba était accompagné d’Oumar Demba BA, Ministre, Conseiller Diplomatique du Président de la République, Coordonnateur National du FOCAC et d’une forte délégation.

Au cours des réunions de travail, les Ministre sénégalais et chinois ont discuté des questions, relatives à la coopération bilatérale, au Forum sur la coopération sino-africaine, ainsi que des questions multilatérales.

WANG Yi a exprimé dans son discours, la volonté de son pays à renforcer la coopération économique, commerciale et financière avec le Sénégal. Surtout dans le cadre la co-présidence du Forum de la coopération sino-africaine (FOCAC).

Et, le Ministre Amadou Ba, abordant le volet FOCAC a partagé avec son homologue les axes de la coprésidence sénégalaise et, a assuré la disponibilité du Sénégal à collaborer étroitement avec la Chine pour la consolidation des acquis, le maintien du caractère inclusif et pragmatique du mécanisme et le renforcement de la confiance entre les parties africaine et chinoise.

Ainsi, le Ministre chinois, informé du mauvais procès, fait à son pays depuis quelque temps par certains pays développés, au sujet de la dette des pays africains. Alors que son pays est un partenaire de développement dans le financement de projets viables en Afrique.

Sous ce registre, le Ministre des affaires étrangères du Sénégal a rassuré son homologue, et a porté à sa connaissance que l’endettement de certains pays africains n’est pas lié à la Chine.

Le Sénégal, promet-il est prêt à initier une démarche africaine commune afin d’alléger l’endettement de nos pays, par des innovations dans la mobilisation des ressources et l’exploration de nouvelles sources de financement.

Donnant l’exemple des projets financés par la Chine au Sénégal, notamment l’Autoroute Ila Touba, le pont de Foundiougne et les forages, le Ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’Extérieur a indiqué que ce sont des investissements de rattrapage qui peuvent générer des revenus, visant à assurer le remboursement de la dette.

Toutefois, le Sénégal, révèle la source, a pris l’option dans la seconde phase de son programme d’actions prioritaires (PAP II) de prioriser les projets d’investissements sous la forme de Partenariat Public Privé (PPP) ou de BOT (Build Operate and Transfer)

Wang YI pour finir a indiqué avoir été convaincu et que son pays va soutenir les projets PPP et BOT et inciter les entreprises chinoises à davantage investir au Sénégal et en Afrique.

Leral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.