Internationnal Religion

« même si le préfet avait interdit la marche, nous aurions manifesté »


« Il l’aurait interdite, nous aurions quand même marché », a, en effet, déclaré Cheikh Tidiane Dièye sur la RFM. Qui poursuit, « maintenant qu’il l’a autorisée, nous prenons acte. Nous lançons un appel à l’ensemble des acteurs, y compris ceux de la diaspora, pour une mobilisation maximale. C’est une manifestation qui prendra certainement du temps. Après la manifestation de ce vendredi, nous allons nous réunir pour faire une évaluation et définir un nouveau plan d’actions », a ajouté le coordonnateur de Aar Li Nu Bokk.


Rédigé par leral.net le Vendredi 21 Juin 2019 à 13:56 | | 0 commentaire(s)|



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.