Economie Environnement

La mairie désencombre le marché central et le centre-ville.


La municipalité de Kolda a entamé depuis hier samedi 11 mai, à une opération de désencombrement et de déguerpissement du marché central et des alentours du centre-ville.

Ibrahima Diao, SG de la mairie d’avancer : « nous avons entamé depuis hier samedi 11 mai et se poursuivant ce dimanche 12, à une opération de désencombrement des voies principales du marché. Mais  avant de passer à l’acte, nous avons envoyé des sommations à tout le monde pour les avertir. Et cette opération va se poursuivre durant trois mois en l’étalant dans le temps et elle se répétera pendant les weekends du délai. Et nous devons constater ensemble qu’il est difficile d’accéder dans le marché en cas d’incendie. C’est pourquoi, nous le faisons en compagnie des forces de l’ordre. En ce sens, nous devons sécuriser et aérer le marché, d’ailleurs toutes les voies sont bouchées », souligne-t-il.

La rue dite « baol baol » l’une des voies les plus bouchées a été complètement déguerpie et aérée, la route quittant sikilo à la gare routière, les rues jouxtant les  principales voies du marché ont aussi été de la partie. Le garage des taxis clando a été délogé et un site a été mis à leur disposition.

Moustapha Bangoura, commerçant de son état, d’avancer : « nous saluons cette initiative de désencombrer le marché. Je tiens une boutique et pour y accéder c’est un véritable problème, car les ambulants  et les détaillants occupent la devanture de ma place. Et pourtant je m’acquitte de mes obligations vis-à-vis de la mairie. A partir d’aujourd’hui, tous mes clients pourront accéder facilement à ma boutique, et j’espère que cette action sera pérenne. Les occupants de la voie publique ont été avertis depuis et je pense même qu’il y a un site de recasement », précise-t-il.

À en croire Ibrahima Diao, SG de la mairie, « nous allons positionner quotidiennement des agents pour surveiller et remettre à l’ordre les futurs récidivistes. Nous avons les marchés MCA, zone lycée, sikilo, Bouna Kane pour les recaser et ce dans leurs divers secteurs d’activités. Nous voulons que le marché soit aéré afin de rendre fluide la mobilité et prévenir d’éventuels dégâts. C’est pourquoi, nous avons dégagé toutes les cantines empiétant la voie publique, les vendeurs ambulants et les chariots posés sur les trottoirs… »  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.