Economie

Un gage de sécurité pour les élèves


Le constat est amer. Les acteurs de la sécurité routière au Sénégal affirment que les enfants, en particulier les écoliers, sont souvent victimes d’accident de la circulation. Suffisant pour ces derniers de monter au créneau pour exiger la légifération d’un texte limitant la vitesse à 30km/h autour des établissements scolaires. Un plaidoyer porté par Mme Awa Sarr, présidente de l’Ong Laser International en collaboration avec les services publics ainsi que les partenaires du privé. Pour sa part, l’honorable député Awa Guèye, par ailleurs Vice-présidente de l’Assemblée nationale et membre du Réseau des parlementaires pour la promotion de la sécurité routière (Repser), a invité toute la population à un changement de comportement pour un environnement sain, vivable et l’épanouissement des enfants.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.