Economie

« Si c’est ça le Fast Track, les organisations syndicales lui opposeront l’Union Fighting »


Le discours du Chef de l’État aux centrales syndicales n’est pas du goût des travailleurs affiliés à la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts/Fc). Le secrétaire général de ladite organisation, qui était en conférence de presse ce lundi 6 mai, a fustigé le mépris du Chef de l’État à l’endroit du monde syndical. Cheikh Diop n’a pas manqué d’évoquer des entorses graves au climat social comme la rupture des concertations périodiques entre l’exécutif et les responsables syndicaux.

« Si c’est ça le Fast Track, les organisations syndicales lui opposeront l’Union Fighting », a soutenu le syndicaliste.

Par ailleurs, Cheikh Diop a aussi évoqué l’adoption du projet de modification constitutionnelle relatif à la suppression du poste de Premier ministre. À ce titre, il invite le Président de la République à prendre toutes les dispositions et mécanismes nécessaires pour faire fonctionner les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.