Economie

«Les travailleurs ont été agressés dans leur dignité… Nous allons proposer un plan d’actions concerté…»


L’adresse du Chef de l’État lors de la traditionnelle remise des cahiers de doléances des organisations syndicales du 1e mai, ne rend pas indifférent Cheikh Diop, secrétaire général de la Cnts/Fc. Le responsable syndical se dit inquiet de l’attitude du président de la République qui, face aux revendications légitimes du mouvement syndical, a affirmé ne pas pouvoir les prendre en considération. Cheikh Diop atteste qu’il y a un manque de volonté manifeste dans tous les secteurs pointés du doigt, de l’éducation à la santé, en passant par le système de rémunération jugé inéquitable au niveau de la fonction publique. Face à ce qu’il considère comme une agression à la dignité des travailleurs, Cheikh Diop et Cie comptent dérouler un plan d’actions après des concertations avec toutes les organisations syndicales non affiliées.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.