Economie

L’intersyndicale des travailleurs de la Sn HLM exige plus de considération à l’égard de la société immobilière


L’intersyndicale des travailleurs de la Société nationale des habitations à loyer modéré (SN-HLM) a saisi la fête du 1 mai pour se pencher sur les difficultés que traverse l’entreprise immobilière.

L’organisation a choisi pour cette présente célébration de suspendre toutes les revendications sociales au détriment d’une mobilisation générale pour la défense des intérêts de la Sn Hlm.
L’intersyndicale relève des souffrances auxquelles est confrontée la société nationale depuis plus de dix (10) ans et qui méritent, juge-t-elle, d’être réglées pour redonner une nouvelle perspective à l’entreprise.
Parmi les difficultés, l’absence d’octroi de parcelles depuis les années 2000 alors que l’État avait promis de donner à la société 650 hectares, s’offusque le secrétaire général de l’intersyndicale.
La dette relative aux 2,8 milliards Fcfa que l’État doit, depuis belle lurette, à la société et qui, jusqu’ici, n’est toujours pas payée, figure en bonne place dans la plateforme revendicative.
Ibrahima Camara et consorts inviteront, par ailleurs, le gouvernement à travers leur nouveau ministre tutelle, de reconsidérer la Sn Hlm.
Mieux, l’intersyndicale appelle Karim Fofana à ne pas suivre les pas de ses prédécesseurs et d’éviter d’être pris en otage par les promoteurs privés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.