Uncategorized

Affaire des lesbiennes du Sénégal: l’Ong Jamra avertit et interpelle les autorités


L’Ong islamique Jamra et l’Observatoire de veille et de défense des valeurs culturelles et religieuses, tire la sonnette d’alarme. En effet, dans l’objectif d’éviter la détérioration des mœurs et protéger les adolescents, Jamra exhorte les Autorités à tirer l’affaire de collégiennes lesbiennes au clair.

Ainsi, dans un  communiqué parvenu à la Rédaction de  Actusen.sn, l’Ong pointe du doigt l’association «Sourire de femme» qui, selon elle, «est une association de défense de la cause des lesbiennes». Et les membres de l’instance de rappeler l’histoire  des cinq femmes arrêtées au bar «Piano-Piano», pour actes contre nature» et qui étaient des membres actives de  ladite association.

Par ailleurs, l’Ong signale que l’association «Sourire de femme» «vilipendait énergiquement l’Etat sénégalais, lui reprochant  de refuser d’abroger l’article 319 du Code pénal, qui condamne les unions contre-nature». En ce sens, par ce communiqué, les camarades de Mame Mactar Guèye font savoir aussi que la patronne de l’association est déjà connue des services de police, «car avait déjà eu maille à partir avec la justice, pour avoir été arrêtée et détenue en Casamance, en février 2013, pour des faits similaires».

Dans son message d’alerte, Jamra a également remis au gout du jour la «vidéo scandaleuse» qui mettait «en scène deux jeunes lycéennes, apprenties-lesbiennes, s’embrassant goulument devant leurs camarades de classe ébahies». Et celle des quatre jeunes filles des Hlm Grand-Yoff.

Kiné Thiane (Stagiaire) 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.