Economie Environnement

L’étudiant détourne 5 millions de francs d’un multi services


Ngagne Wade, le propriétaire du point multiservices, est un homme abattu. À la barre, il avait du mal à prononcer des mots tellement sa déception est grande. Le Monsieur est un gorgorlu qui a dû emprunter de l’argent auprès des institutions de microcrédit pour monter cette affaire. Il avait vu que l’étudiant Mamadou Lamine Lam ne partait plus à l’Université et a voulu lui tendre la main. Ce dernier, selon la partie civile, passait tout son temps à dormir et avait des difficultés pour continuer ses études. C’est pourquoi, il avait décidé de monter une affaire et de la lui confier. Malheureusement pour lui, après un an d’exercice, il s’est rendu compte que le gérant du multiservice a englouti la somme de cinq millions FCFA. « J’ai investi parce que j’avais confiance en mon ami » a-t-il confié à la barre du tribunal.
Interrogé, Mamadou Lamine Lam a eu dû mal à convaincre. Devant les éléments enquêteurs, il avait produit une reconnaissance de dette dans laquelle il s’engageait à rembourser son bienfaiteur. Après quelques mois d’attente sans voir l’ombre d’un billet de banque, Ngagne Wade a porté l’affaire devant les tribunaux. Face aux juges, le prévenu n’a trouvé comme réponse aux différentes questions de l’avocat de la partie civile et du procureur que de soutenir que certains clients ont refusé de rembourser des dettes contractées auprès de lui. Cette accumulation de dettes impayées aurait conduit au trou de cinq millions de francs réclamés par la partie civile. « Faux, a rétorqué le maître des poursuites qui lui a fait remarquer que dans les transactions de transfert d’argent il ne saurait y avoir de crédits ».
Selon le maître des poursuites, les faits sont constants comme l’atteste la lettre de reconnaissance de dettes. Pour la répression, il a requis un an de prison dont six mois fermes. Quant à l’avocate de la défense, il a reconnu les faits reprochés à son client. Selon elle, son client a commis un abus de confiance. « On lui a confié la gestion d’un multiservices et il a dissipé l’argent. C’est avec regret que nous sollicitons une application bienveillante de la loi du fait de la constance des faits (…) en tant qu’avocat cela ne nous fait pas honneur de solliciter la clémence du tribunal » a plaidé la robe noire. Hélas, son appel à la clémence n’a pas été entendu puisque Mamadou Lamine Lam a été condamné à un an de prison ferme.
Le Témoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.